Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 09:00

Bonjour mes amies,

Hé non, pas encore vos merveilles car il est bon de savourer l'attente !

Je vous propose une très courte balade dans mes dentelles, vraiment très courtes car je n'en fait plus actuellement.

Je vais m'y remettre, c'est certain, il faut juste que je me motive.

En octobre je participe à nouveau à l'exposition dans ma commune et actuellement je n'ai plus aucune carte pour les Bébés ni les mariages.

J'ai toujours fais ma dentelle devant la télé, le soir, mais là, je me légume bêtement, sans inspiration. Mais ça va revenir, certainement.

Bien nous commençons avec

 

Un peu de dentelle

Ainsi que

Un peu de dentelle

Et je termine avec

Un peu de dentelle

Tout ceci me plait bien au demeurant.

Bien, une photo de zhom et ce sera

ces gouttes de rosée qu'il a prise lors d'un de nos séjour dans notre résidence secondaire, j'ai nommé l'étang de Villemaur sur Vanne !

 

Un peu de dentelle
Repost 0
3 juin 2017 6 03 /06 /juin /2017 09:00

Bonjour mes amies,

Jeudi 1er juin était le jour ou j'ai eu la chance de fêter mes 66 ans.

A toutes celles qui ont pensé à moi, un grand merci

A toutes celles qui penseront à moi plus tard, merci

Mais avant de vous montrer toutes les merveilles que j'ai reçu je vous déjà vous montrer ce que j'avais reçu de la part des unes et des autres, uniquement en marque d'amitié au cours des deux derniers mois.

De la part de mon amie Annick une carte lors de ses vacances, la seconde lors de sa cure dans les Pyrénées

 

Avant mon anniversaire
Avant mon anniversaire

De la part de notre amie Chantal

Avant mon anniversaire

De la part de Coco

Coco habite dans une commune à environ 5kms de chez moi et pourtant nous ne trouvons pas le moyen de nous voir régulièrement.

Avant mon anniversaire

De la part de notre amie Jo

Avant mon anniversaire
Avant mon anniversaire

Et de la part de Régine, qui n'a pas de blog.

Avant mon anniversaire

Très bientôt vous retrouverez ici tout ce que vous m'avez envoyé et vous le verrez, je suis gâtée, gâtée...

A vous toutes un grand merci pour tout ceci

Et aujourd'hui, puisque c'est jour de fête, je vous offre cette superbe joubarbe prise en photo par mon beau-frère (qui fait du pop up) prise en photo lors d'une de leurs nombreuses balades

 

 

Avant mon anniversaire
Repost 0
Published by danie - dans cadeaux reçus
commenter cet article
31 mai 2017 3 31 /05 /mai /2017 09:00

Bonjour à vous qui me faites le plaisir de votre présence chez moi.

Ouf, il fait un peu moins chaud et c'est tant mieux, c'était devenu infernal et j'ai vu que la ville de Troyes était dans les villes ayant eu les plus grosses températures. Chez nous quand il fait chaud on étouffe.

Il y a eu quelques faibles pluies cette nuit, pipi de moineaux, mais qui ont rendu l'atmosphère moite et pénible. Ce soir la fraicheur est revenue et je pense que nous allons mieux dormir.

Il y peu de temps j'ai vu sur le blog de notre amie Ramisa une carte en iris folding et ça m'a donné envie de m'y remettre. J'en avais fait, un peu, tout petit peu, il y a de cela fort longtemps mais c'est avec passion que je m'y suis replongée.

Isa m'a redonné les conseils de base et quelques modèles que j'ai le plaisir de vous montrer ci-dessous

 

De l'iris folding
De l'iris folding

Coloris différents

De l'iris folding
De l'iris folding

Autre modèle

De l'iris folding
De l'iris folding

Et je termine avec cette dernière

De l'iris folding
De l'iris folding

Depuis j'en ai refait d'autres que je vous montrerais la semaine prochaine sans doute, une fois que les photos seront faites.

Une petite photo nature de zhom et ce sera cette fleur de sureau.

Il y a une raison à ce choix et la voici :

Lorsque le sureau est en pleine fleur zhom s'en va en cueillir des ombelles dans des endroits relativement éloigné de la pollution et il fait du vin de sureau qui, au final, est un apéritif vraiment délicieux.

Si l'aventure vous tente vous me mettez un petit mot et je vous envoie la recette. Il y en a pas mal sur le net mais il en a essayé plusieurs avant de trouver celle qui nous convient le mieux.

 

De l'iris folding

"La nature est éternellement jeune, belle et généreuse. Elle verse la poésie et la beauté à tous les êtres, à toutes les plantes, qu'on laisse s'y développer à souhait. Elle possède le secret du bonheur, et nul n'a su le lui ravir."

Georges Sand, François le Champi.

Repost 0
Published by danie - dans iris folding
commenter cet article
28 mai 2017 7 28 /05 /mai /2017 09:00

Bonjour à vous qui me rejoignez pour cette rubrique lecture.

Voici ce que je vous propose cette quinzaine

Soyez imprudents les enfants par Ovaldé  Roman

Résumé :
Alors qu'elle a 13 ans, Atanasia Bartolome a comme une révélation devant une toile du peintre Roberto Diaz Uribe. Elle découvre qu'il est un cousin de son père et souhaite savoir ce que cherche à lui dire ce peintre, qui a disparu un jour comme tous les ancêtres Bartolome. La jeune fille décide de partir elle aussi explorer le vaste monde.

Ceux qui en parlent :

Des personnages mystérieux et intrigants. La quête de Diaz Uribe est ce qui va forger Atanasia, faire d'elle l'adulte qu'elle sera.
Au niveau de la construction, les chapitres ne mélangent pas les périodes, tout est clair. Au départ, il est un peu troublant qu'on nous parle d'Atanasia aussi bien à la troisième personne qu'à la première. Mais on s'y fait, et cela a trait à un aspect plus personnel qui va nous être conté. J'ai beaucoup aimé le rythme des premiers chapitres, débutant par "Atanasia a entre zéro et treize ans", "Atanasia Bartolome a quatorze ans", "Atanasia avait eu quinze as la veille"... Brefs, on navigue rapidement dans l'enfance et l'adolescence d'Atanasia.
Jusqu'à la fin, et peut-être même surtout à la fin, on lit sans ennui, on passe d'un chapitre à l'autre, dans la grande aventure Bartolome.

 Quant à moi :

Un roman que j'ai bien apprécié car raconté souvent à la première personne ce qui rend le récit dynamique. Au tout début je n'avais pas saisi qui était ce peintre, objet de ces incessantes recherches de l'héroïne et c'est au fil du récit on découvre la trame de cette histoire. Intéressant, on ne s'y ennuie pas un instant.

 

 

  Roman

Résumé :
Au milieu des années 1950, Mathilde sort à peine de l’enfance quand la tuberculose envoie son père et, plus tard, sa mère au sanatorium d’Aincourt. Cafetiers de La Roche-Guyon, ils ont été le coeur battant de ce village des boucles de la Seine, à une cinquantaine de kilomètres de Paris.
Doué pour le bonheur mais totalement imprévoyant, ce couple aimant est ruiné par les soins tandis que le placement des enfants fait voler la famille en éclats, l’entraînant dans la spirale de la dépossession. En ce début des Trente Glorieuses au nom parfois trompeur, la Sécurité sociale protège presque exclusivement les salariés, et la pénicilline ne fait pas de miracle pour ceux qui par insouciance, méconnaissance ou dénuement tardent à solliciter la médecine.
À l’âge où les reflets changeants du fleuve, la conquête des bois et l’insatiable désir d’être aimée par son père auraient pu être ses seules obsessions, Mathilde lutte sans relâche pour réunir cette famille en détresse, et préserver la dignité de ses parents, retirés dans ce sanatorium – modèle architectural des années 1930 –, ce grand paquebot blanc niché au milieu des arbres.

Ceux qui en parlent :

Un roman rude, fort, lumineux et tendre , un style à la hauteur des personnages, dépouillé, simple , à la troisième personne souvent ,qui donne de la vie et de l'épaisseur aux personnages.
L'écrivain les transcende comme elle sait si bien le faire grâce à sa plume d'une sensibilité infinie.
L'écriture franche, directe, vivante, vibrante dans sa sobriété déjoue le pathos, ne tombe jamais dans le misérabilisme ou le naturalisme , elle se concentre sur la seule volonté de l'héroïne.
Un ouvrage extrêmement bien documenté , pétri d'humanité qui combine merveilleusement portrait de femme, soif de liberté et émancipation des corps !
Oeuvre sociale riche, précieuse et populaire, du Grand Art !
Quel roman! Un vrai coup de coeur que je n'oublierai pas comme "Kinderzimmer".

Quant à moi :

Voilà un roman que je ne peux QUE VOUS RECOMMANDER !

Oui, carrément, même si je ne veux pas faire de forcing, ce livre est à découvrir absolument. Que ce soit pour l'histoire tirée d'un fait réel, que pour l'écriture ainsi que pour tous les rappels qui nous y sont fait (sécurité sociale, guerre d'Algérie, antibiotique, tuberculose etc...) ce livre est une petite mine d'or.

Pour tout vous dire, la tuberculose, je l'ai connu de très, très près puisque mon frère ainé a été infecté par un voisin de pallier chez qui nous allions régulièrement. Il est un véritable rescapé car ses poumons étaient "pris" à plus de 90 %. Il a été sauvé de la mort à quelques heures près car notre médecin de famille n'a pas du tout compris que mon frère était atteint alors que c'était LA maladie de cette période avec la polio. C'est un pédiatre qui a bien voulu, sur l'instance de maman, se déplacer à domicile et dès qu'il a vu mon frère à tout de suite compris de quoi il retournait.

Une fois mon frère isolé il a fallu trouver d'où venait la contamination et toutes les personnes que nous avions côtoyées, que ce soit à l'usine de papa, les 2 écoles que nous fréquentions, toute la famille, les amis, les commerçants, tout le monde à du se soumettre à un dépistage. Les seules personnes qui ne voulaient pas le faire avaient un frère tuberculeux. Il en a fallu du temps avant que l'on sache d'où ça venait. Ensuite il a fallu que nous déménagions et je vous parle d'une époque ou l'on ne trouvait pas d'appartement sans argent. On commençait seulement à construire des HLM dans notre ville. Maman a fait le forcing en nous emmenant, mon petit frère et moi, à l'office des HLM, jour après jour, sans que nous n'en bougions, jusqu'à ce que l'on nous accorde un logement.

A cette époque de nos vies les mutuelles n'existaient pas et je me rappelle, aussi petite que j'étais, que toute la paie de mon père passait à payer les médicaments, le médecin en attendant les remboursements partiels de la sécurité sociale. Là, c'était vraiment la misère.

Une fois la maladie diagnostiqué mon frère est parti dans la minute à l'hôpital de Troyes, enfin, l'Hôtel Dieu¨(dont j'ai déjà mis de superbes photos sur mon blog) Il a été mis à l'isolement et maman nous emmenait le voir par la fenêtre qui donnait sur la rue. Mon frère est parti 9 mois de notre famille ente l'hôpital et le sanatorium. Maman allait le voir au Plateau d'Assy, je m'en rappelle encore... Il était dans un chalet qui a été emmené, il y a quelques petites années, par une avalanche.

J'en parle avec émotion car ça a été une période très pénible de nos vies. L'année suivante on m'expédiait en préventorium pour trois mois, avec mon grand frère justement. De ce jour là je n'ai eu de cesse que de prendre des kg à gogo et de passer mes journées à pleurer pour revoir maman. Je m'y vois encore.

Alors bien sur ce livre ne parle pas de notre histoire mais par bien des cotés je m'y suis retrouvée.

Cependant, même en faisant abstraction de notre histoire familiale, je vous recommande ce livre pour tout ce qu'il peut vous apporter comme éclairage sur cette époque.

 

L'écrivain de la famille par Delacourt  Roman

Résumé :
A sept ans, Edouard écrit son premier poème, quatre rimes pauvres qui vont le porter aux nues et faire de lui l'écrivain de la famille. Mais le destin que les autres vous choisissent n'est jamais tout à fait le bon...
Avec grâce et délicatesse, Grégoire Delacourt nous conte une histoire simple, familiale, drôle et bouleversante.
Ceux qui en parlent :
L'écriture déborde d'ironie triste et de résignation dolente. Mais pas de pathétique dans ces lignes, le héros avance toujours, même s'il se débat. Son père lui avait donné un conseil pour faire fructifier son don : « Laisse les choses s'écrire » (p. 15) Finalement, c'est encore ce qui marche le mieux pour écrire le plus beau des romans. L'écrivain de la famille se lit avec émotion et tendresse. Ah, que l'on aimerait serrer tous ses personnages contre nous, leur dire qu'il suffit d'un mot ! Mon mot de la fin est pour l'auteur : merci.
Quant à moi :
Je vous avais déjà parlé de ce livre : la liste de mes envies, du même auteur, que j'avais adoré et qui m'avait été offert par Guylaine.
Aujourd'hui je suis toujours aussi heureuse d'avoir découvert ce roman sorti en 2011. Malgré le mal être de cet homme on sent l'espérance au bout du chemin et c'est ce qui fait de ce livre une lecture touchante, émouvante.
Je tiens cependant à signaler qu'il y a quelques très courtes scènes d'un érotisme féroce qui peuvent peut-être déranger les plus pudiques.
 

Le Grand Jeu par Minard  Roman que la montagne

Résumé :
Une femme décide de s'isoler dans un refuge accroché à la paroi d'un massif montagneux. Elle s'impose la solitude, ainsi qu'un entraînement physique et spirituel intense. Elle cherche, dans cette mise à l'épreuve, à savoir comment vivre. Mais sa rencontre inattendue avec une ermite bouleverse ses plans.
Ceux qui en parlent :
1er avis
Le style, précis et direct, sans fioritures ni effets de style, colle bien je trouve au caractère austère d'une telle expérience de survie en milieu hostile. En revanche, beaucoup de questions et fort peu de réponses déconcertent à la longue et j'aurais apprécié par moments que l'auteur aille un peu plus loin dans sa quête existentielle.
Je sors donc de ce roman à la fois emballée et légèrement frustrée, mais globalement conquise par l'écriture et le propos de Céline Minard que je découvre avec La Grande Expérience...pardon le Grand Jeu.
2ème avis
Le grand jeu"... ou plutôt devrais-je dire "le grand JE"; tout un programme... La 4ème de couverture nous parle d'une auteure "considérée comme l'une des voix les plus singulières de la littérature française actuelle". Là-dessus, je n'irai pas dire le contraire. Niveau singularité, on est amplement servis! Mais je m'attendais clairement à autre chose... et j'ai été déçue. le résumé est tourné de telle manière qu'il en devient presque mensonger. On s'attend à une sorte de voyage initiatique qui tournerait presque au thriller! Enfin, moi, c'est comme ça que j'avais compris l'entrée en scène de "la mystérieuse ermite". Au lieu de quoi on se retrouve avec un livre extrêmement froid (on ne connaît même pas le nom de la narratrice!), bourré d'analyses cliniques et de descriptions futiles vues qu'on ne sait même pas où se situe l'action (dans les "montagnes", mais encore?) Si le but était de donner au récit une dimension universelle, pour moi c'est un plantage en beauté!
Je l'ai lu jusqu'au bout par curiosité, mais sans aucune passion ni même le moindre intérêt. 180p des préoccupations métaphysiques d'une femme anonyme sur laquelle on ne saura au final pas grand chose, si ce n'est qu'elle est un véritable couteau-suisse humain et qu'elle ne se prend pas pour la moitié d'une abrutie...
Quant à moi :
J'avais découvert cette auteure avec  : Faillir être flingué qui m'avait super emballé contrairement à mes camarades du club de lecture.
Là, franchement, j'ai pris la peine de le lire son nouveau roman mais j'en sors déçue et je rejoins assez bien la seconde critique. Ce livre m'a plutôt donné l'impression d'être un manuel de survie en montagne, une recherche effrénée à ne pas vouloir fréquenter l'Autre mais quand il se présente on le recherche en fin de compte, la sensation que cette femme là sait tout faire de ses 10 doigts, qu'elle est presque un être suprême. Ca m'a vite saoulé mais je voulais aller au bout car nous en avions débattu au club de lecture et je voulais me faire ma propre opinion.

Hé oui, c'est déjà fini mais vous avez là de quoi faire de jolies découvertes et je souhaite une bonne lecture à toutes celles qui ont l'envie, le temps, les yeux, pour s'adonner à cette autre passion. Je ne sais pas si l'on peut dire que "lire c'est aussi voyager" mais c'est très souvent ce que je ressens à la lecture d'un bon roman.

Je vous souhaite un très bon WE

Et vous retrouve dans deux semaines si l'envie vous en dit.

 

 

Repost 0
Published by danie - dans Si on lisait
commenter cet article
27 mai 2017 6 27 /05 /mai /2017 17:07

Bonjour mes amies,

Un grand merci pour votre présence et vos commentaires que je lis avec énormément de plaisir.

Si vous avez envie je vous propose de faire une courte balade avec le forum Passion Shabby. J'ai réalisé ces quelques cartes avec grand plaisir et certaines sont déjà parvenues chez l'une ou l'autre d'entre vous.

J'ai fait parvenir celle-ci à notre amie Pitchoune pour son anniversaire. Elle est relativement petite mais je la trouve vraiment jolie

 

Avec Passion Shabby

Dans la rubrique" lift" ces cartes

Avec Passion Shabby
Avec Passion Shabby

Et dans  la rubrique sketch

Avec Passion Shabby
Avec Passion Shabby

Pour clore cet article cette photo de zhom (enfin, toutes les photos sur mon blog sont de lui lol !) et c'est ce magnifique papillon Aurore pris en photo il y a quelques petites semaines.

Avec Passion Shabby

"Ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter."

Sagesse chinoise

Repost 0
Published by danie
commenter cet article
25 mai 2017 4 25 /05 /mai /2017 09:00

Bonjour mes amies,

J'imagine bien que vous serez peu nombreuses à vous installer devant votre ordi par ce beau temps qui règne sur notre beau pays.

Ce mercredi nous sommes allés à l'étang.

Nous avons eu de gros nuages alors j'ai dû me couvrir avec une couverture car, avec les années, je ne supporte plus le grand soleil mais, à l'ombre, j'ai froid. Donc, jamais sans sa couverture la Danie.

Aujourd'hui ce sera remise en état de l'appart', lessives, ménage, tout ça pour pouvoir retourner au bord de l'eau dès vendredi. Samedi prochain nous irons voir notre petite Ornella qui participera, pour sa première année, au gala de danse. Nous serons tous autour d'elle pour la soutenir.

Dans nos départements du nord de la Loire il n'est pas coutumier d'avoir un soleil aussi généreux alors il faut en profiter.

Comme ma voisine est partie chez sa fille, en Norvège, les jours où zhom et moi sortons je laisse Téléa dans l'appartement. (C'est elle qui se charge de rapatrier mon Bb lorsque nous ne sommes pas chez nous) Je ne sais pas quelle vie il mène mais il y a des poils partout et il s'amuse à ouvrir les tiroirs de mon armoire pour sortir toutes les écharpes. Ah le coquin ! Mais bon je lui pardonne car il faut bien qu'il s'occupe lol !

Bien, aujourd'hui je vous propose une petite balade dans quelques cartes réalisées avec le forum Scrapblabla dont je vous parle tous les mois.

Voici cinq cartes réalisées pour la rubrique "carte masculine"

 

 

 

Février - mars - avril - mai
Février - mars - avril - mai
Février - mars - avril - mai
Février - mars - avril - mai
Février - mars - avril - mai

Février - mars - avril - mai

Et puis, dans la rubrique "tuto" celle-ci

Week-end sous le soleil !
Week-end sous le soleil !

Je vais vous quitter sur cette photo d'un cygne qui fait sa gymnastique en même temps que sa toilette. Ah si je pouvais avoir le dixième de sa souplesse !

Week-end sous le soleil !

"La nature est éternellement jeune, belle et généreuse. Elle verse la poésie et la beauté à tous les êtres, à toutes les plantes, qu'on laisse s'y développer à souhait. Elle possède le secret du bonheur, et nul n'a su le lui ravir."

Georges Sand, François le Champi.

 

Repost 0
Published by danie - dans carterie
commenter cet article
22 mai 2017 1 22 /05 /mai /2017 20:01

Bonsoir les filles,

Je fais une petite incursion chez vous afin de relayer l'info que je viens de trouver sur le blog de Chipounette

Notre amie Lamuelle a besoin de nos votes

Voici son petit message :

 

Voter pour notre Amie Nadine (alias Lamanuelle

Voici l'article de son blog (à lire également ici

 

"Ce matin le soleil brille et il fait bon!! J'ai été sollicité il y a quelques jours par Camille de Megacrea pour faire participer mon blog à leur concours. Je devais réaliser une création qui sera mise au vote par vous mes amies.

J'ai choisi un canvasque j'ai réalisé pour ma douce Clo

170314 Astréor 00

170314 Astréor 01

 Si vous aimez ma création je vous invite à partager mon article si vous le souhaitez naturellement et d'aller voter pour mon canvas à cet endroit

https://www.megacrea.com/real-canvas-shabby-r156.html

D'avance je vous remercie et sachez que même si je ne gagne pas j'aurai eu le plaisir de participer.

Merci d'avance de vos votes"

Pour ma part je viens de voter et de partager aussi sur Facebook

Merci à vous toutes
 

Repost 0
Published by danie - dans Mon blabla
commenter cet article
20 mai 2017 6 20 /05 /mai /2017 09:00

Bonjour mes amies,

Un grand merci pour votre présence sur mon blog et pour les commentaires que vous me laissez régulièrement.

Cette semaine nous avons eu, comme la plupart d'entre vous, trois belles journées ensoleillées.

Nous avons pu, mercredi, aller, zhom et moi, à l'étang de Villemaur sur Vannes. Je me suis installée sous un arbre et je m'y suis sentie bien. Nous avons eu droit à un concert sublime donné par nos amis les oiseaux du ciel. Un vrai régal et je me suis même endormie quelques minutes, bercée par ces chants mélodieux.

Bien qu'étant à l'ombre j'ai tout de même trouvé le moyen de prendre un coup de soleil, mais sans gravité. Je pense que je ne pellerais pas.

Zhom, qui lui était au bord de l'eau pour pêcher, est rentré tout rouge. Mais il a une bonne peau et le feu s'éteint très vite pour lui contrairement à moi.

Le soir même un orage éclatait vers les 23h30 et la pluie a tombé en abondance. La terre et les plantes étaient bien contentes car ça en avait bien besoin.

Aujourd'hui je vous propose une petite balade avec un album que je viens de réaliser pour ma grande Margaux.

Je le suis servie de la couverture d'un agenda qui m'a été donné par notre copine Coco. (son blog) et ici sa page facebook

J'ai juste mis deux textes et fais un bracelet pour le maintenir fermé.

Ensuite j'ai créé mes pages pour y mettre beaucoup de photos.

Comme je trouvais que je n'avais pas fait assez de pages j'ai fait des rallonges comme pour le dernier album de Bb Armand.

 

 

Un album pour Margaux

Et voici toute une ribambelle de photos de mon rayon de soleil.

Un album pour Margaux
Un album pour Margaux
Un album pour Margaux

Si ça vous tente en voici quelques autres.

Je crois pouvoir dire que zhom n'a jamais eu modèle plus facile que Margaux. Elle a toujours répondu présente lorsqu'il lui proposait une séance photo. Il a pu lui faire prendre toutes sortes d'attitudes, passant de la joie aux larmes à la demande.

Toujours assi craquante qu'elle soit coiffée d'un couvercle de camembert ou d'un tuperware !
Toujours assi craquante qu'elle soit coiffée d'un couvercle de camembert ou d'un tuperware !
Toujours assi craquante qu'elle soit coiffée d'un couvercle de camembert ou d'un tuperware !

Toujours assi craquante qu'elle soit coiffée d'un couvercle de camembert ou d'un tuperware !

Et encore

Un album pour Margaux
Un album pour Margaux
Un album pour Margaux

Et nous terminons avec celles-ci

Un album pour Margaux
Un album pour Margaux

J'espère ne pas vous avoir perdues en cours de route !

Avant de vous quitter définitivement une petite photo de la maman de Margaux qui a participé au semi-marathon de Troyes.

Je vous rappelle que la maman de Margaux se prénomme Dany, comme moi et qu'elle est ma fille de coeur en plus d'être l'épouse de mon fils Thierry

Un album pour Margaux

Je ne l'aime pas parce qu'il est bon, mais parce qu'il est mon petit enfant."

Tagore, Le Croissant.

 

Repost 0
Published by danie - dans scrap
commenter cet article
17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 09:00

Bonjour à vous toutes,

Un grand merci pour vos commentaires laissés sur mon dernier article.

Pour nous, blogueuses  il est tellement important de vous savoir auprès de nous au fil de nos petits articles...

Aujourd'hui je vous emmène dans mes petites cartes réalisées avec le forum Love Shabby Chic et les belles propositions de notre amie Nath81.

Dans la rubrique "carte sans image" d'octobre 2016 (jamais trop tard pour publier lol !)

 

 

Love Shabby Chic et mes cartes
Love Shabby Chic et mes cartes

Rubrique "carte simple"

Décembre 2016 - janvier 2017 + mars 2017
Décembre 2016 - janvier 2017 + mars 2017
Décembre 2016 - janvier 2017 + mars 2017

Décembre 2016 - janvier 2017 + mars 2017

Et je termine, toujours en  carte simple

Love Shabby Chic et mes cartes
Love Shabby Chic et mes cartes

Je m'arrête là pour aujourd'hui même si j'ai encore de nombreuses cartes à vous montrer concernant ce forum mais j'ai dû arrêter 3 fois mon ordi pour arriver à ce résultat.

Toujours avec nos cygnes. Ces deux-ci se courent après pour, oui, faire des bébés !  Et d'ailleurs zhom a vu un couple en train de construire leur nid mais il est tellement caché dans les joncs qu'il estime que la photo ne mérite pas d'être publiée ici.

 

 

Love Shabby Chic et mes cartes

"La vie sans gaieté est une lampe sans huile."

Walter Scott

Repost 0
Published by danie - dans carterie
commenter cet article
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 09:15

Bonjour à vous qui venez puiser dans cette rubrique des idées de lecture.

Voici ce que  je vous propose pour cette quinzaine, quatre livres très différents les uns des autres.

La campagne de France par Lalumière  Roman

Résumé

Deux militants ardents de la "Drôle de guerre" culturelle, apôtres souffrant du culturalisme, itinérants, bref, patrons de Cultibus. Ou comment, forts d’un bus d’occasion marchant au colza, imbiber de culture une escouade de douze Luzériens activement retraités (le retraité actif étant au voyagiste culturel ce que le baigneur est à la méduse : une manne!) Mais là les deux fantassins de l’escale lettrée (de Mauriac à Dany Boon, avec crochet par Oradour et pause en Limousin giralducien) se doivent de composer avec un panel redoutable : germanophobie ancien-combattante, surdité, pédantisme automobile, virevolte amoureuse, lubie de dernière heure qui impose un détour par une usine de bonbons et une descente au Musée de la pomme tapée, piquet de grève laitier, etc. Et il faudra bien la "Mustaphette" de Josy la Frite et son accorte tablée pour redoper le moral en berne de la troupe débandée. Les voyagistes culturels seraient-ils, à l’image des pères de famille, les ultimes aventuriers du monde moderne?

La réponse avec cette symphonie tragique pour douze retraités, un bus et quelques illusions perdues.

Ceux qui en parlent :

Quand voyage rime avec fiasco, le lecteur jubile devant les travers des participants. Jean-Claude LALUMIERE n'épargne ni les gentils organisateurs obnubilés par la culture, ni les retraités préoccupés de remplir leurs estomacs à heure fixe. Chacun en prend pour son grade, mais sans méchanceté gratuite. de péripéties rocambolesques en moments plus graves, on passe un bon moment avec cette bande loufoque et réjouissante.
Une lecture qui donne le sourire.

Quant à moi :

Un livre sympa qui nous raconte une histoire aussi burlesque d'improbable. Des petits moments ou l'on s'y croirait mais, en ce qui me concerne, ce livre ne restera pas longtemps dans ma mémoire.

 

La cense aux alouettes par Armand Roman du terroir

Résumé :
Mélanie a toujours vécu à la "cense", comme on appelle les fermes dans le Nord. Sa "cense", elle y est attachée charnellement, même si maintenant elle se languit de la quitter pour aller vivre dans le village voisin avec Jean-Pierre Mesnier, le beau jeune homme qu'elle doit épouser à la fin de l'été 1914.
Mais le 1er août, la France entre en guerre. La machine à broyer les couples amoureux est en marche. Jean-Pierre rejoint son bataillon. Elle ne le revoit qu'un an plus tard, libéré pour une courte permission. Alors, pour conjurer le sort, pour oublier la guerre, leur séparation, ils décident de s'unir avant d'être mariés. Pour quelques jours, le bonheur est là dans toute sa force et toute sa précarité, mais comment imaginer que, quelques mois plus tard, Jean-Pierre tombera au front et que Mélanie se retrouvera seule avec leur enfant…
Ceux qui en parlent :
Très belle histoire!!! Un peu triste malgré tout mais qui donne envie de lire
le livre jusqu'au bout.
Vraiment je le recommande car il est vraiment très touchant!
Quant à moi :
Si vous connaissez les livres de Marie-Paul Armand vous saurez tout de suite que cette histoire se situe dans le nord de la France, que vous allez y rencontrer des personnages attachants, que l'écriture sera aisée et que vous y trouverez votre bonheur. Cependant, pour ma part, je pense qu'il  faudrait découvrir cette auteure par petite touche, pas plus d'un livre tous les 2 ans car on y retrouve toujours le même style de protagoniste même si les époques peuvent aller de la révolution à nos jours.
 

La succession par Dubois   Roman

Résumé :
Paul Katrakilis vit à Miami depuis quelques années. Il a beau y avoir connu le bonheur, rien n’y fait : il est complètement inadapté au monde. Même le jaï-alaï, cette variante de la pelote basque dont la beauté le transporte et qu’il pratique en professionnel, ne parvient plus à chasser le poids qui pèse sur ses épaules. L’appel du consulat de France lui annonçant la mort de son père le pousse à affronter le souvenir d’une famille qu’il a tenté en vain de laisser derrière lui.
Car les Katrakilis n’ont rien d’une famille banale : le grand père, Spyridon, médecin de Staline, a fui autrefois l’URSS avec dans ses bagages une lamelle du cerveau du dictateur; le père, Adrian, médecin lui aussi, était un homme insensible, sans vocation ; l’oncle Jules et la mère, Anna, ont vécu comme mari et femme dans la grande maison commune. En outre, cette famille semble, d’une manière ou d’une autre, vouée passionnément à sa propre extinction.
Paul doit maintenant se confronter à l’histoire tragique de son ascendance, se résoudre à vider la demeure. Jusqu’au moment où il tombe sur deux carnets noirs tenus par son père. Ils lui apprendront quel sens donner à son héritage.

Ceux qui en parlent :

Avec aisance, l'auteur utilise le cocasse pour parler de désespoir, et sait manier les digressions, sans jamais perdre son lecteur. On passe de l'autopsie de Staline aux grandes grèves de la ligue américaine de pelote, avec un détour par l'histoire des succulents pastrami de Wolfie's et la rencontre avec une amoureuse norvégienne. Il nourrit son propos de personnages joyeusement décalés, maniant avec désinvolture un sens aigu de la formule et du dérisoire. Pour autant le propos reste grave et intime sur les thèmes de la filiation et de la recherche du bonheur.
Un excellent roman entre sourires et mélancolie.

Quant à moi :

Contrairement aux avis trouvés sur le net je n'ai décelé aucune situation cocasse dans ce roman.

Sous forme de récit il nous est ici dévoilé la vie d'un homme poursuivi, persécuté même, par les gênes suicidaires de ses ainés. C'est très bien écrit, intéressant mais il ne faut pas s'attendre à un livre plein de rebondissements. Il s'agit d'une narration mais ce n'est jamais lassant. J'ai beau réfléchir, je ne me rappelle pas d'avoir eu l'occasion de rire, ou alors je n'étais pas en bonne disposition. Cependant j'ai été touchée par la rencontre de cet homme avec son chien, par son histoire d'amour avec cette femme patronne d'un restaurant familial et par son amitié avec un joueur de Pelote

Il est ici fortement question d'un sport dont on n'entend pas parler  (la pelote basque et ses dérivés) et c'est une réelle découverte que ce monde un peu à part. J'ai eu, dans ma jeunesse, la chance d'assister au cours de vacances familiales, à ces matchs et j'en ai gardé un souvenir plein d'enthousiasme sans me douter qu'il était pratiqué avec autant d'engouement en Floride..

Je ne suis pas certaine de vous donner l'envie de lire ce roman qui vaut tout de même la peine de par son écriture et son histoire originale.

Repose-toi sur moi par Joncour   Roman d'amour

Résumé :
Aurore est styliste et mère de famille. Ludovic est un ancien agriculteur reconverti dans le recouvrement de dettes. Ils partagent la cour de leur immeuble parisien et se rencontrent car des corbeaux s'y sont installés. Leurs divergences pour régler ce problème les mènent à l'affrontement mais ils finissent par apprendre à se connaître.
Ceux qui en parlent :
ien qu'il reprenne des thématiques déjà évoquées dans ses autres textes (ville/campagne, solitude, crise existentielle), Serge Joncour a une capacité à se renouveler qui me laisse admirative. Il nous offre ici une belle histoire qui prend des allures de thriller. Ce roman m'a fait penser à Maupassant, Zola (un titre en particulier), Zweig, et Boileau-Narcejac, mais aussi à Delphine de Vigan pour la sensibilité 'féminine' de certains propos et certaines descriptions (cf. la soupe).
L'intrigue est peut-être un peu trop diluée, mais l'intérêt grandit à mesure que la tension monte. Le dénouement m'a agréablement surprise, grâce à la façon dont les choses sont exprimées, par les gestes et les mots... Comme 'son' Ludovic, Serge Joncour fait preuve d'une grande subtilité sous ses airs d'ours maladroit - et ça aussi, j'admire et j'aime, au point de me jeter sur chacune de ses nouvelles parutions.
Quant à moi :
Il y a certain romans de cet auteur que je n'ai pas apprécié et ce n'est pas le cas pour celui-ci. Et pourtant c'est une histoire d'amour, comme quoi... lol ! Mais une histoire d'amour pas comme les autres, tout sauf conventionnelle. La trame n'a rien d'exceptionnelle mais c'est bien écrit et les personnages sont très attachants.
Juste un petit conseil si vous vous lancez dans cette lecture : A savoir que Serge Joncour fait des phrases qui peuvent s'étaler sur 5 voire 6 ou 7 lignes. Au début c'est un peu perturbant car on ne sait pas ou respirer et puis, petit à petit, on fini par y mettre notre propre ponctuation et tout se passe bien.
Donc pour celles qui aiment les histoires d'amour, avec un peu d'érotisme quelquefois, ce livre est pour vous !
 
 

Et nous voici à la fin de cet article. J'espère que vous aurez envie de découvrir certaines de ces lectures.

Nous nous retrouvons dans 2 semaines pour d'autres découvertes.

Je vous souhaite un très bon WE

et vous fais de gros bisous amicaux

Repost 0
Published by danie - dans Si on lisait
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Danie
  • Le blog de Danie
  • : Pour vous qui venez me visiter, j'ouvre toutes grandes les portes de mon jardin secret ! bonne visite....
  • Contact

mes boutiques

 

 SCRAPO 150[1]

scrapmalin

 

 wsb 259x95 banni$C3$A9re[1]

 

 

  logo[1]

 logo

 

Recherche

Les Défis mensuels chez

card and stamps addicts 

  header article tmpphpV6g7xb[1]

 

passion shabby   

 

 

52498310.jpg

 

 Steampuck scrap

 

  scrapr12[1]

i logo creablabla forum

  37816502_q.jpg

 

 

 

   

 

 

Blogs préférès-suite

http://scrapetfils.canalblog.com/

http://scrapitou.blogspot.fr/

http://scrapfolledingue.canalblog.com/

http://bouquet2dentelle.canalblog.com/

http://scrap-adrigane-athena.over-blog.com

http://petitapetitongrandit.eklablog.com

http://leblogdecath.canalblog.com

http://chezdametatale.canalblog.com/

http://chipounettenet.canalblog.com

http://scrap2cricri.canalblog.com

http://ptitslutinsetcie.canalblog.com

http://claudraypassions.canalblog.com

http://creasdeclaudine.canalblog.com

http://scraplavautin.canalblog.com

http://dansonslascrapucine.over-blog.com

http://labulledefibul.wordpress.com

http://lescartesdeflo.blogspot.fr

http://cartes-en-scrapbooking.com

http://fmere.canalblog.com

http://framboise8367.canalblog.com

http://francoiset.canalblog.com

http://espritscreatif.canalblog.com

http://ideesdeginiena.canalblog.com

 

http://isa78scrap-attitude.eklablog.net

http://bibikafeine.canalblog.com

http://bouquet2dentelle.canalblog.com

http://www.alittlemarket.com/boutique/ip9-303842.html

http://scrappassionsjo.canalblog.com

http://universdekaro.canalblog.com

http://lamanuelle.canalblog.com

http://lilasdeco.canalblog.com

http://creaaddict1.canalblog.com

http://jardindemady.canalblog.com

http://labrodeuseduruban.eklablog.com

http://mamievine.canalblog.com

http://mcl12scrap.canalblog.com

http://marinescrap.canalblog.com

http://lamurebrode.over-blog.com

http://papelicos.over-blog.com

http://mimijacq.canalblog.com

http://chezmiou@free.fr

http://nathalie81scrap.canalblog.com

http://lemondeenchantedemariposa.over-blog.com

http://pepsy-scrap.over-blog.com

http://scrapitchoune57.canalblog.com

http://reneessance.canalblog.com

http://latourdencre.canalblog.com

http://sandrinevachon.canalblog.com

http://sandy21.over-blog.com

http://leblogdesof.over-blog.com

http://labrodeuseduruban.eklablog.com

scrapclv.canalblog.com/

http://sophiecreas.canalblog.com

http://scrapmamette.canalblog.com

http://scrapisfun.canalblog.com

http://veroblabla.31.over-blog.com

http://www.wilwarine.be

http://winie166etandre.canalblog.com

http://athosmohican.canalblog.com/

 

Pages