Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 janvier 2017 6 28 /01 /janvier /2017 10:00

Bonjour mes amies,

Nous voici à la fin du mois de janvier et il est temps pour moi de publier les dernières cartes reçues pour les voeux.

Je ne vous fais pas languir, les voici :

De la part de Catherine, ma voisine lorsque j'habitais dans la commune de St Germain

 

De vous à moi

De Isa ce petit bonhomme de neige avec une bouille trop sympa

De vous à moi

De la part de Jo

De vous à moi

De la part de Micha

De vous à moi

De la part de Régine, qui n'a pas de blog

De vous à moi

Et de la part de Vivi

De vous à moi

Je vous remercie toutes infiniment pour votre gentillesse et vos envois.

En suivant les liens vous pourrez les visiter et découvrir leurs univers.

Je vous retrouve dans quelques jours pour des petites dentelles

Et vous embrasse bien amicalement

Repost 0
Published by danie - dans cadeaux reçus
commenter cet article
28 janvier 2017 6 28 /01 /janvier /2017 00:04

Bonsoir mes amies,

Je viens de lire que le blog de notre amie Lamanuelle une nouvelle bien triste.

Notre amie Chouchouille vient de nous quitter.

Elle s'est battue courageusement contre la maladie mais malheureusement elle n'a pas remporté cette victoire que nous espérions toutes pour elle.

Toutes mes condoléances à sa famille.

Repost 0
Published by danie - dans Mon blabla
commenter cet article
27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 15:51

Bonjour à vous toutes !

Je vous remercie toutes pour les super commentaires laissés suite à la parution de mes petits cubes. Vous m'avez fait un immense plaisir a appréciant mon travail et les photos de zhom.

Aujourd'hui je vous propose quelques cartes que j'ai réussi à faire dans la semaine.

.Tout d'abord pour répondre au défi 313 paru sur le blog de Créablabla on nous proposait un sketc

Avec Créablabla

Et voici ce que ça donne chez moi

Avec Créablabla
Avec Créablabla

Puis je me suis essayée au défi lancés sur le Créablabla forum.

Voici ma carte pour le lift de janvier une carte toute simple

Avec Créablabla

Pour le défi shabby cette carte dans des tons très doux

Avec Créablabla

Nous voici au moment de nous quitter et je vous offre les deux photos suivantes faites cette semaine par zhom au bord Du Lac De La Forêt d'Orient par -10°.

Sur la première vous y voyez l'eau toute saisie par le gel

Et sur la seconde nos mouettes rieuses rassemblées en masse, serrées les unes contre les autres et en photo miroir.

Coté face, les mouettes et coté pile l'effet miroir du à la glace. Je trouve cette photo très originale même si au premier coup d'oeil on ne voit pas très bien de quoi il s'agit.

Avec Créablabla
Avec Créablabla

Je vous souhaite un très bon WE,

Profitez du redoux pour une petite balade surtout s'il y a un brin de soleil,

Portez-vous bien,

Et gros bisous à vous toutes

Repost 0
Published by danie - dans carterie
commenter cet article
22 janvier 2017 7 22 /01 /janvier /2017 15:17

Bonjour mes amies,

Voici les nouveaux livres que j'ai à vous proposer.

Je les ai lu dans le cadre du club de lecture de ma médiathèque qui aura comme thème :

Romans historiques.

Nous nous retrouverons mardi 31 pour notre petite réunion et essayer de donner envie à d'autres. Pour ma part, ce mois-ci, je n'aurais pas grand chose à dire sauf pour le premier livre que je vous présente tout de suite.

Adeline m'a proposé de lire

Bison par Grainville  Roman historique, biographie

Résumé :
Philadelphie, 1828. Promis à une belle carrière d'avocat et de peintre mondain, George Catlin voit une délégation d'Indiens se rendre à Washington pour négocier des traités. Il est ébloui par la superbe des cavaliers. Bientôt, le peintre renonce à ses portraits de citadins huppés, il quitte sa femme, sa ville, son confort, enfourche son cheval pour galoper le long du Missouri et du Mississippi à la rencontre de dizaines de tribus. La grande prairie est vierge. Nuls colons, nuls cow-boys. Des millions de bisons. Catlin est le premier à saisir sur le vif, armé de sa palette et de son pinceau, l'épopée des Indiens. Il réalise d'inoubliables portraits, recueille une incroyable moisson d'objets, son fameux "musée indien" qui fascinera quelques années plus tard George Sand et Baudelaire. Bison raconte le séjour de Catlin chez les Sioux, les aventures d'un village et de ses héros singuliers. L'imagination vient volontiers à la rescousse du document pour recréer, incarner le grand rêve de cet Américain sans préjugés, de ce fou d'Indiens, luttant pour sauvegarder leurs visages magnifiques et condamnés.
Ceux qui en parlent :
Avec l'auteur Patrick Grainville, la qualité d'écriture est toujours au rendez-vous, même lorsqu'il "se limite" comme dans ce récit, à une relation relativement "documentaire" appuyée sur une documentation précise (le peintre Catlin a laissé de nombreux écrits ainsi que ses carnets de voyage).
Il se concentre ici principalement sur les années 1832-1837 (cf pp. 32-33), avec des échappées sur les disparitions à venir, comme l'inventaire des défaites indiennes face au déferlement des blancs (cf pp. 58-59) ; son récit est exempt de toute mièvrerie, de tout romantisme rousseauiste, à l'image des qualités qu'il décèle chez son personnage (cf p. 32). A plusieurs reprises, il rend compte des contacts entre les indiens et les marchands blancs apportant la dégradation des moeurs, comme par exemple avec l'alcoolisme (cf pp. 123-128).

 
Quant à moi :
Très intéressant, dérangeant car l'on sait ce que sont devenus les indiens, massacrés, avilis par les nouveaux arrivants. Je ne connaissais pas du tout ce peintre même si comme bon nombre d'entre nous j'ai vu des peintures de chasse aux bisons, d'indiens magnifiques etc. En le lisant je me disais que ce n'était pas un livre facile car pas de dialogue, peu de rupture. Je suis partagée entre le fait de vous dire que c'est très intéressant car c'est vrai et le fait, aussi vrai, que c'est un peu contraignant du fait que c'est en partie un documentaire puisqu'une presque biographie. Ceci étant dit ça reste un livre fort attachant.
 
 

J'ai aimé une reine par Poivre d'Arvor  Roman historique

Résumé :
E n 1774, un jeune gentilhomme auvergnat, Gilbert de La Fayette, se présente à la cour. Entre lui et la jeune Marie-Antoinette, qui n'est pas encore reine, quelques regards suffisent à exprimer une attirance et un désir réciproques. La Fayette aura bientôt l'occasion de briller aux yeux de celle qui est entrée dans son coeur, en devenant un héros de la guerre d'indépendance américaine contre les Anglais. Devenu le fils spirituel de George Washington, il revient à Versailles auréolé de gloire mais aussi fasciné par un idéal démocratique et républicain qui heurte de plein fouet les préjugés de l'aristocratie. Lorsqu'éclate la Révolution, devenu chef de la Garde nationale, La Fayette ne cessera plus d'être déchiré entre ses idéaux et le désir de protéger celle qu'il aime une protection qui, à plusieurs reprises, sauvera probablement la vie de la reine. Mais cet homme résolu à changer l'histoire ne devra-t-il pas le payer d'un amour impossible ? C'est dans une bourrasque historique et romanesque que nous entraîne Patrick Poivre d'Arvor, avec ce double roman de l'aventure américaine et de la passion fatale d'un coeur républicain pour la reine de France.
Ceux qui en parlent :
Ce livre n'est pas vraiment une biographie De La Fayette puisque l'élément principal, le ressort de tout le récit, l'amour platonique supposé de Marie Antoinette et du libérateur de l'Amérique ne relève que de l'imagination de PPDA et non de la réalité historique alors que tous les autres faits (excepté un détail au sujet du Hameau) le sont. Ce n'est pas non plus un véritable roman historique car l'auteur n'a introduit qu'un seul personnage secondaire inventé : Touffie, une esclave noire affranchie par La Fayette et devenue sa maîtresse.
Malgré tout, livre très agréable à lire et très bien écrit. du divertissement, pas de l'Histoire…
Quant à moi :
Je rejoins les avis des uns et des autres, dans l'ensemble, je suis assez déçue par ce livre qui ressemble presque trait pour trait à ceux que dont je vais vous parler ci-après.
Et tous ces livres ressemblent tellement à nos anciens romans de Anne et Serge Colon "Angélique, marquise des anges" que j'ai tant aimé alors que j'étais toute jeune adolescente et qui me paraissent tellement insipides à présent.
 

Le temps des poisons, Tome 1 : On a tué la Reine ! par Benzoni  Roman historique

Tome 1

Résumé :

Mars 1679. Charlotte de Fontenac, quinze ans, vient d'apprendre que sa mère veut lui faire prendre le voile au couvent de Saint-Germain-en-Laye. La nuit suivante, Charlotte s'enfuit pour chercher refuge chez sa tante, Mme de Brecourt. En chemin, elle est le témoin fugitif d'une messe noire : un inconnu l'arrache à ce spectacle, et l'enjoint de ne jamais révéler ce qu'elle a vu avant de disparaître. Mme de Brecourt est d'autant plus heureuse d'accueillir sa nièce qu'elle soupçonne sa mère d'avoir empoisonné son mari deux ans plus tôt et de vouloir se débarrasser de sa fille afin de capter l'héritage.
Sur les instances de Nicolas de la Reynie, lieutenant général de la police, elle confie Charlotte à Madame, princesse Palatine, belle-soeur très appréciée de Louis XIV.
Commencent alors les aventures de la jeune fille à la cour. Protégée de Mlle de Fontanges devenue la maîtresse du roi sur fond de rivalités entre Mme de Montespan sur le déclin et Mme de Maintenon qui travaille en secret à son triomphe, elle se retrouve en danger après la mort suspecte de Mlle de Fontanges.
La Reine la sauve en la prenant auprès d'elle.

Ceux qui en parlent :

Envie d'une petite évasion à Versailles, au XVIIème siècle...
La compagnie de Charlotte est bien agréable et nous mène à travers de nombreuses péripéties dans les intrigues de la cour de Louis XIV.
Un roman historique certes instructif, intéressant, mais l'auteur a tendance à abuser des points d'exclamation.

Quant à moi :

Un peu trop de point d'exclamation, voilà ce que l'on pourrait bien me reprocher car j'en use également beaucoup dans mes écrits, j'avoue humblement.

Bon, le livre à présent. Je dirais que c'est très sympa comme lecture, que ça donne un aperçu de ce qui se passait à la cour de notre roi Soleil, que ce n'était pas tout beau, tout propre et que l'on comprend aisément que les français aient détesté leur roi... Pour celles qui ont lu la série des Angélique (les premiers tomes surtout) vous vous y retrouverez aisément : même faste, même complots, mêmes appétits du roi, même vies dévergondées...

Le temps des poisons, Tome 2 : La chambre du Roi par Benzoni  Roman Historique

Tome II

Résumé :

Alors que la reine Marie-Thérèse meurt dans des circonstances suspectes, la jeune Charlotte de Fontenac disparaît. Aperçue pour la dernière fois entrant dans le cabinet du Roi à la suite du souverain, elle semblait bouleversée. Depuis personne ne sait ce qu'elle est devenue.
Un effacement sans grande importance au milieu du déploiement des cérémonies funèbres.
Pourtant certains s'interrogent et, parmi eux, Mme de Montespan, dont la faveur royale vacille mais qui aime bien Charlotte, décide d'alerter le lieutenant général de Police, Nicolas de La Reynie.
Ce qu'ils finiront par apprendre est proprement terrifiant et, quand la jeune femme reparaît soudain,
chacun peut constater qu'elle n'est plus la même.

Ceux qui en parlent :

Une suite qui comme le premier tome se laisse lire sans être époustouflante. L'action est assez prévisible mais les détails historiques sont intéressants et l'ambiance dépaysante.

Quant à moi :

Je me range assez facilement à l'avis ci-dessus, c'est agréable à lire, il n'y a pas à se prendre la tête car tous les faits qui nous sont ici rapportés sont assez bien connus de nous toutes. Comme dans tous les livres déclinés sous plusieurs tomes on retrouve des rappels de ce qui a été dit dans les précédents, ça donne une impression de "remplissage" .

Un petit conseil : Si vous souhaitez découvrir cette auteure faites-le au compte gouttes afin de ne pas en avoir une overdose. Conseil que j'ai également délivré pour d'autres auteurs qui ont une ligne d'écriture que l'on retrouve dans tous leurs romans.

 

Je termine ici cet article entièrement consacré aux romans historiques.

Dans l'ensemble je dirais que je ne suis pas tombée sur les bons livres pour ce club...

Pourtant ce sont des lectures qui d'emblée me plairaient bien alors si vous avez des titres à me soumettre, lancez-vous, j'en serais ravie.

Je vous souhaite un très bon WE,

vous retrouve dans 2 semaines

Et vous embrasse amicalement.

Repost 0
Published by danie - dans Si on lisait
commenter cet article
21 janvier 2017 6 21 /01 /janvier /2017 10:00

Bonjour mes amies !

Ca fait déjà un petit moment que je ne vous ai pas proposé de dentelle et aujourd'hui je vais y remédier.

Comme vous allez pouvoir le constater il ne s'agit pas tant de dentelle que de photos de zhom car j'ai fait une petite combinaison des deux.

Voici ce que ça donne.

Un fond vert, un fond noir
Un fond vert, un fond noir
Un fond vert, un fond noir

Un fond vert, un fond noir

Prises de vues individuelles

Fond noir et fond vert
Fond noir et fond vert
Fond noir et fond vert
Fond noir et fond vert

Fond noir et fond vert

Et pour terminer

Petites dentelles et photos de zhom
Petites dentelles et photos de zhom

Vous allez peut-être vous dire : C'est tout ?

Mais si je vous dis que j'y ai passé quasi un mois, tous les soirs, de 21h à 1 ou 2h du matin, ça va vous parler un peu plus.

Alors pourquoi tout ce temps pour si peu ?

Tout simplement parce que je n'étais jamais fichue de faire le motif, très répétitif, sans me tromper de façon grossière.

Il m'a fallu acheter un papier plus grand que la normale et heureusement que la pochette contenais 10 feuilles car au final il ne m'en reste que 2.

Ensuite il m'a fallu aller dans une boutique pour faire agrandir le modèle à 133%

Puis ...

J'ai fait, jeté, refais, déchiré, coléré presque pleuré, abandonné avant de m'y remettre encore et encore.

Plus d'une fois je me suis dit que je n'y arriverais jamais et à force de persévérance j'y suis tout de même arrivé mais, que je sois honnête, mes cubes comportent tout de même des défauts.

Surtout ce que je voulais, c'était offrir les photos de zhom à mes deux amies.

Là aussi il a fallu choisir, se chipoter parce que pas d'accord entre nous, réfléchir, réduire, puis finalement aller chez le photographe pour avoir les clichés que je souhaitais offrir.

Même si je ne suis pas hyper fière de moi je suis au moins fière de mon homme qui m'a offert ses photos.

Je voulais en faire un exemplaire pour nous et ce mardi je m'y suis remise avant de tout mettre à la poubelle une fois de plus. Mais je ne dis pas que c'est fichu pour nous, non, je m'y remettrais à un autre moment. Maintenant que je sais les avoir réussi nulle raison ne pourra me faire renoncer.

 

Avant de nous quitter je vous offre cette photo en ces jours ou les températures ont chuté en dessous de zéro degré ce qui est tout à fait normal en cette période de l'année.

Que ce soit à la télé ou à la radio ces températures sembles hallucinantes alors qu'en fait ce sont plutôt nos hivers bien trop doux qui ne le sont pas. Si seulement ces gelées pouvaient exterminer tous les frelons asiatiques nous en serions fort aise.

Je vous souhaite un très bon WE, bien au chaud et autour de la galette, pourquoi pas. Il faut en profiter car très souvent on ne pense plus à en faire les autres mois !

Je vous embrasse bien amicalement et je n'oublie pas toutes les personnes qui sont malades, seules ou dans les ennuis..

Petites dentelles et photos de zhom
Repost 0
18 janvier 2017 3 18 /01 /janvier /2017 10:00

Bonjour à vous toutes,

Un grand merci à vous pour vos commentaires laissés lors de mon dernier article.

Votre présence m'est précieuse et ce même si je ne vous le dis pas à chacun de mes posts.

Comme je vous le disais samedi je consacre cet article à toutes mes amies qui m'ont fait parvenir leurs voeux en ce début 2017.

En suivant les liens vous arriverez directement sur leurs blogs et pourrez découvrir leurs univers dans le cas ou vous ne les connaitriez pas. Mais dans l'ensemble nous sommes toutes relativement liées et en pays de connaissance.

Mais je commence par ce que j'ai acquit lors de la grande campagne "Pour Adam" menée de main de maitre par notre amie Chantal

 

Pour Adam

Pour Adam

J'ai acheté des découpes auprès de Isa G qui n'a pas de blog

Et de ce fait nous avons ensuite décidé de faire un petit échange. Voici ce que j'ai reçu

Vos cartes de voeux
Vos cartes de voeux

De la part de Annick  alors qu'elle était en vacances

 

Vos cartes de voeux
Vos cartes de voeux

De la part de Arlette

Vos cartes de voeux

De la part de Momo qui n'a pas de blog

Vos cartes de voeux
Vos cartes de voeux

De la part de Athéna et Adrigane

Vos cartes de voeux

De la part de Béa, mon amie qui n'a pas de blog, un bateau qui nous invite toutes au voyage

Vos cartes de voeux

De la part de Bernadette, qui n'a pas de blog, et dont j'ai fait la connaissance lors des achats et ventes de cartes pour "Adam", grâce à Chantal

Vos cartes de voeux

De la part de Hélène

Vos cartes de voeux

De la part de Christiannette, qui n'a plus de blog

Vos cartes de voeux

De la part de Miscricri

Vos cartes de voeux

De la part de Christine

Vos cartes de voeux

De la part de Claudine B qui vient de mettre son blog en pause

Vos cartes de voeux

De la part de Claudine G

Vos cartes de voeux

De la part de Faïza et sa fille

Vos cartes de voeux
Vos cartes de voeux

De la part de Fibul

Vos cartes de voeux

De la part de Gaëlle mon premier Flipbook alors que je ne savais même pas que ça existait

Vos cartes de voeux
Vos cartes de voeux
Vos cartes de voeux

De la part de Florina

Vos cartes de voeux

De la part de Isabelle

Vos cartes de voeux

De la part de Kinna

Vos cartes de voeux

De la part de Lamanuelle

Vos cartes de voeux

De la part de Lolocréaddict

Vos cartes de voeux

De la part de Mady

Vos cartes de voeux

De la part de Maminou

Vos cartes de voeux

De la part de Mamisette

Vos cartes de voeux

De la part de Marine

Vos cartes de voeux

De la part de Bibikaféïne

Vos cartes de voeux

De la part de Maryse de ses vacances chez son fils

Vos cartes de voeux

De la part de Miou

Vos cartes de voeux

De la part de Paulette, qui n'a pas de blog

Vos cartes de voeux

De la part de Pitchoune

Vos cartes de voeux

De la part de Sof'

Vos cartes de voeux

De la part de Tatascrap

Vos cartes de voeux

De la part de Vivimic

Vos cartes de voeux

De la part de Wil

Vos cartes de voeux

De la part de Winnie

Vos cartes de voeux

J'ai laissé des mails à chacune d'entre vous afin de vous remercier mais je tiens à le refaire, à nouveau, ici.

Soyez toutes remerciées chaleureusement.

Merci pour votre amitié, votre présence auprès de moi.

Ce midi j'ai reçu une carte de Vivi et de Micha mais les photos seront pour plus tard.

Je sais que cet article a été un peu long mais je ne voulais pas vous faire attendre plus longtemps.

Je voudrais vous poser à toutes une petite question :

Avez-vous bien reçu mes voeux, soit par retour, soit par avance ?

J'ai déjà 2 enveloppes pour lesquelles je sais qu'elles en sont pas arrivées en plus de mon colis parti en Italie.

Pour le colis j'ai reçu des nouvelles de la Poste Internationale qui reconnait "un incident" et qui va me rembourser une partie de la somme engagée,

Pour les enveloppes je ne peux le savoir que dans le cas ou vous me le signaliez.

Donc, ne craignez pas de me vexer, c'est moi qui vous le demande, dites-moi si vous avez un petit quelque chose de chez moi.

Dans le cas ou ça ne vous serait pas parvenu je me ferais un plaisir de renouveler mon envoi.

Dans le même ordre d'idée, si vous ne voyez pas votre envoi ici, dites-le moi.

Une amie me posait la question suivante, et à juste titre :

- Tu nous avais dit que tu ne ferais pas d'envoi pour les voeux du fait des frais postaux, pourquoi as-tu changé d'avis ?

En voyant tout ce que j'ai reçu je crois que vous avez la réponse.

J'ai été tellement gâtée, comme ne pas vous apporter, à vous aussi, le bonheur que j'ai de recevoir vos cartes ?

Pour ce post je ne vous mets pas de photo de zhom car toutes celles que vous venez de voir ont été faites par lui bien sur !

Je vous souhaite une très bonne journée et vous retrouve dès samedi prochain pour de la dentelle

Je vous embrasse bien amicalement

 

 

Repost 0
Published by danie - dans cadeaux reçus
commenter cet article
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 14:53

Bonjour à vous toutes,

Je suis très heureuse de vous retrouver en ce samedi.

Je commence mon article en vous remerciant infiniment pour tous les compliments que vous avez laissés sur les créations Pop up de mon beau-frère. Je suis très heureuse pour lui car je sais que vous avez vraiment apprécié ses créations.

Je ne suis pas très présente sur mon blog et ne le suis sur les vôtres que dans le cas ou je reçoive vos news. Et j'en reçois de moins en moins, allé savoir pourquoi...

Alors de temps en temps je vais vous visiter, à l'aveuglette, histoire d'être certaine de n'avoir pas raté vos actualités. Et dans l'ensemble je dirais que vous ne publiez pas beaucoup vous non plus.

Bien, j'avais tout de même fait quelques cartes pour cette fin d'année et je vous présente celles qui ne sont pas encore parues.

En m'inspirant d'un tuto publié sur le blog de La Tour d'Encre "Samoise"

Ces petits sapins dont que je vous montre en détail

Un petit coup d'oeil pour voir ce qui se passe par ici !
Un petit coup d'oeil pour voir ce qui se passe par ici !
Un petit coup d'oeil pour voir ce qui se passe par ici !

Le forum Scrapblabla nous a proposé divers modèles afin de nous aider dans la confection de nos cartes et voici ce que j'ai fait, entre autres, grâce aux modo.

Un petit coup d'oeil pour voir ce qui se passe par ici !
Un petit coup d'oeil pour voir ce qui se passe par ici !
Un petit coup d'oeil pour voir ce qui se passe par ici !
Un petit coup d'oeil pour voir ce qui se passe par ici !

J'en ai fait de nombreuses autres mais vous les avez vu au fur et à mesure de mes articles.

J'avais pourtant bien dit que je ne ferais pas de cartes de voeux et en fait, j'en ai envoyé autant que l'an passé.

Je suis revenue sur ce que je pensais car j'ai tellement de plaisir à recevoir les vôtres que j'ai trouvé mes propos très égoïstes. Pourquoi ne pas offrir cette petite minute de plaisir à mes amies alors que j'ai ce même plaisir presque chaque jour dans ma BAL ?

Mon prochain article sera d'ailleurs consacré à vos envois, zhom vient de terminer les photos.

Depuis plusieurs semaine je ne fais rien le soir alors que mes habitudes sont de faire mes dentelles devant le film de fin de journée et de scrapper l'après-midi.

J'ai tellement mal au dos que je ne scrappe pas du tout, je me pose sur mon lit avec un bouquin, d'ou une rubrique bien fournie tous les 15 jours.

Et le soir voici ce que je fais

 

Un petit coup d'oeil pour voir ce qui se passe par ici !

Vous imaginez bien que ça me prend un temps fou, fou, fou !!!

Je vous espère en pleine forme,

- pas enfouies sous la neige,

- pas les pieds dans l'eau,

- pas au fond de vos lits avec la grippe ou la gastro.

Nous nous retrouvons rapidement, enfin, je l'espère.

Et vous embrasse bien amicalement

Repost 0
Published by danie - dans carterie
commenter cet article
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 10:33

Pour celles et ceux qui ne seraient pas encore venus sur mon blog en ce début d'année 2017 je vous présente tous mes vœux.

Que 2017 vous soit douce et vous apporte ce qui est le plus important à vos yeux.

En ce qui me concerne se serait l'affection des miens et un brin de bonne santé.

Nous voici reparties dans les lectures que je vous propose de découvrir.

Que ta chute soit lente par James   Policier

Résumé :

La star américaine Gaïa Lafayette va tourner dans une superproduction à Brighton. Cela n'enchante guère Roy Grace chargé de la protection de l'actrice qui compte sur ce rôle pour être nommée aux Oscars. Avant d'arriver sur les lieux du tournage, Gaïa échappe à une tentative de meurtre. Le fan épie son idole.

Ceux qui en parlent :


Peter James est un excellent romancier: tous les protagonistes de l'histoire sont travaillés, leur portrait psychologique finement ciselé et c'est, paradoxalement le seul bémol de ce roman: le temps que tout se mette en place, on est déjà à la moitié du livre!
Mais, quand l'intrigue s'accélere, que les rebondissements se multiplient, on devient complétement happé par un suspens de grande qualité
L'auteur analyse le comportement des "fans" qui s'identifient complétement à une idole, ils s'identifient corps, coeur et ames juqu'à perdre leur propre identité, ils pensent avoir une relation privilégié avec leur star.
Cette perte d'autonomie totale m'effraie dans un monde d'autoproclamation de gourou, de "sauveur" en tout genre

Quant à moi :

Entièrement d'accord avec la critique ci-dessus. Une grande partie du récit n'est pas assez rythmée, on s'y ennuie quelque peu. Mais les personnages sont très bien décrits, les fans de cette artiste plus fous les uns que les autres et peut-être pas si loin de la vérité, c'est un monde que je connais peu en fait.

Je dirais que c'est un polar sympa mais qu'il faut savoir zapper certaines pages inutiles.

Ce qu'il faut savoir aussi, afin de ne pas faire comme moi :

Peter James a, comme Juliette Benzoni, des personnages récurrents qui reviennent dans ses récits. Si vous voulez découvrir cet auteur commencez par les plus anciens, renseignez vous afin de savoir qui il met en scène. J'ai lu celui-ci en premier et en ce moment je suis en train de lire le précédent. Je sais donc déjà des éléments que je suis en train de re-découvrir dans celui-ci. Glups ! Pour tout dire je n'aime pas trop retrouver régulièrement les mêmes protagonistes dans mes lectures, j'ai besoin d'être surprise et là encore, je suis obligée de zapper pas mal de pages qui viennent en répétition...

 

La Courée : La Courée ; Louise ; Benoît par Armand   Roman historique

Résumé :

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, Constance, jeune orpheline ouvrière dans une usine de textile, tisse de tendres liens avec Frédéric que le destin va dénouer. Le lecteur pénètre dans ce Nord de la fin du siècle, sans joie, en pleine crise. Une grisaille que l'amour éclaire et réchauffe. Un roman bouleversant, plein d'humanité et de tendresse.

Dans le parler du Nord, la courée est, au milieu des maisons ouvrières, le coeur battant de la vie sociale. Les parents y bavardent, les enfants y jouent. C'est dans une courée que, dans la seconde moitié du XIXe siècle, la petite Constance - la narratrice - rencontre Frédéric et tisse avec lui de tendres liens que le destin va dénouer. Orpheline très tôt, Constance va, à quatorze ans, entrer en usine. C'est la filature, ses contraintes, ses servitudes, l'univers rude du monde du travail. Pour y échapper, elle épouse Bart, ouvrier comme elle. Est-ce le bonheur ? Charlotte, sa fille aînée, reprend le récit commencé par sa mère. Avec elle, le lecteur pénètre dans ce Nord de la fin du siècle, sans joie, en pleine crise, en pleine grisaille. Une grisaille que l'amour éclaire, que l'espoir réchauffe.

Ceux qui en parlent :

Les trois tomes de la courée sont une représentation parfaite de la vie d'une famille s'étalant sur un siècle environ. Le quotidien du travail d'une jeune fille en usine, l'angoisse d'une femme pendant la première guerre mondiale sachant son mari au front.
Enfin les quelques années insouciantes de l'entre-deux guerre. Puis la deuxième guerre mondiale éclatant, telle une malédiction prenant ainsi aux familles leurs fils pour de nouvelles années d'inquiétude et de déception.
Heureusement les petits ou grands bonheurs connus à cette époque allègent le récit.
Je pense que cette trilogie est très intéressante pour quelqu'un qui souhaite en apprendre plus sur la vie pendant la guerre ou simplement la vie au 20ème siècle.
Je conseille ces livres plus à des adultes qu'à des enfants même si cela peut en passionner plus d'un !
Je conseille les autres livres de cette auteur qui décrit toujours avec amour cette région du Nord.

Quant à moi :

Pour toutes celles qui aiment se retrouver dans cette ambiance de fin de XIXe siècle, apprendre ou réapprendre ce qu'à été la vie dans le Nord de la France mais partout ailleurs, ce livre, je ne peux que vous le conseiller. Pour l'instant je pense que c'est celui que j'ai le plus apprécié même si ceux dont je vous ai parlé précédemment été déjà en haut de ma liste.

On y suit 3 générations d'une même famille. C'est bien écrit, bien décrit.

Un petit bémol peut-être : Comme cette auteure avait écrit ses livres séparemment et qu'à présent ils sont regroupés en un seul volume il y a quelques répétitions car elle revient, en début de récit, sur ce qu'à été la vie de ceux qui ont précédés les protagonistes actuels. Il suffit, si comme moi vous enchainez les 3 tomes,  et de zapper ces quelques pages et d'arriver au coeur du sujet pour apprécier la suite. Les suites car nous commençons avec Constance, poursuivons avec Louise pour terminer avec Benoit.

Margaux, qui a étudié la 1ere guerre mondiale au cours de l'année 2015-2016 et avec qui j'ai fait pas mal de révisions, m'avait déjà bien mis dans le bain de ce livre et j'y ai retrouvé tous les faits historiques marquants.

Il se peut également que vous trouviez un peu lassant tout se qui raconte les deux guerres mais, hélas, impossible de ne pas écrire sur ce sujet.

Donc, je vous recommande, à nouveau, cette auteur et plus particulièrement, ce livre.

Histoire vraie, biographie

Résumé :

Malek est un petit garçon qui ne peut compter que sur lui-même. Très vite, le destin lui arrache son père et dépouille sa famille de ses terres et de son honneur. Il ne reste que l'école, le travail. Cent fois sujet au doute et à l'abattement, cent fois Malek fait le choix de la connaissance et de la liberté, de l'amour d'autrui et de l'amour du beau. Malek est un petit héros. Il deviendra un humaniste. Romancière de l'enfance et de l'adolescence, Janine Boissard était née pour raconter cette vie pétrie d'espoir et de volonté. Une histoire si belle qu'elle pourrait être un conte. Et qui est pourtant une histoire vraie.

Ceux qui en parlent :

J'aime l'écriture à fleur de peau de Janine Boissard et je croyais avoir lu tous ses livres. Et pourtant à la bibliothèque de mon village quelle ne fut pas ma surprise de trouver ce livre, un témoignage, une biographie, une histoire vraie comme le dit l'auteur sur Malek Chebel, Docteur en anthropologie et histoire des religions, ainsi qu'en sciences politiques. Philosophe, il a étudié également la psychanalyse. Bref, un être ouvert et attachant. Je pensais que l'écriture de l'auteur serait différente, mais non. Sa fragilité, Sa sensibilité donne toute la profondeur à l'histoire de ce petit garçon qui nait en 1953 en Algérie. Il grandit dans une famille polygame avec tous les conflits mais aussi l'amour que cela implique. Son père décédé très jeune oblige sa veuve à faire le choix de repartir vivre dans sa famille avec ses deux petits garçons car elle ne veut pas se remarier. Cette maman aimante sera obligée de confier quelques années ses deux enfants à un orphelinat. Malek, sachant déjà pardonner pour avancer va étudier, encore et encore. Adolescent et les sens en émois, il se posera des questions existentielles sur la différence de liberté entre les filles et les garçons, Malek est brillant et tenace. Il arrive à décrocher une bourse pour étudier à Paris, mais il est déjà un humaniste…. Une histoire à dévorer pour faire connaissance avec Malek Chebel, un grand bonhomme !

Quant à moi :

Ce livre m'a été prêté par ma cousine et sans elle je ne serais sans doute jamais tombée dessus car je ne lis jamais de biographie. Cependant je ne regrette pas cette lecture car elle m'a fait rencontré un homme, algérien, qui a une très grande ouverture d'esprit et son histoire, pleine de volonté, d'intelligence devrait être largement diffusée, voire perfusée à tous ces terroristes qui se réclament comme étant de bons musulmans. Ils sont bien loin de la vérité écrite dans le Coran

Moi, la grosse par Cellini Roman traitant des complexes du à la différence

Résumé :

« Je suis Cate-la-grosse, un obus oublié qui, depuis le collège, ne demande qu'à exploser. »
Caterina est une jeune italienne spirituelle et intelligente.
Caterina a une famille qu'elle adore.
Mais Caterina, à l'instar de ses parents et de ses frères, est grosse. Très grosse. Et ses kilos en trop l'empêchent d'exister. Selon sa conception binaire du monde – les obèses d'un côté, les « personnes » de l'autre – elle est une « non-personne ».
A peine sort-elle de chez elle qu'elle s'arme d'une carapace blindée lui permettant d'ignorer tous les commentaires, toutes les plaisanteries, dont elle pourrait être la cible. Elle anticipe tout. Pour ne pas aggraver son dossier qui pèse déjà trop lourd sur la balance, elle fait en sorte d'être la meilleure de la classe, de n'être jamais malade, jamais en retard, toujours bien habillée... bref, de ne jamais faire le moindre remous. Aussi, quand ses parents décident d'organiser une grande fête pour son dix-huitième anniversaire, c'est la panique.

Ceux qui en parlent :

Dans notre société régie par les apparences, dans laquelle la minceur voire la maigreur s'affichent sur papier glacé, où le culte du corps parfait est la norme, pas facile d'être une adolescente grosse, très grosse ! Dans la famille de Caterina, tout le monde accumule les kilos en trop. Au sein de ce cocon familial aimant, elle vit pleinement sa vie d'adolescente, acceptée telle qu'elle est par les siens. Mais dehors, c'est une toute autre histoire. Selon sa conception binaire du monde – les obèses d'un côté, les "personnes" de l'autre – elle est une "non-personne". Elle perd son identité pour se voir affublée du cruel sobriquet de “La grosse”. Caterina s'est donc forgée une carapace pour ne pas entendre les plaisanteries dont elle est la cible. le regard des autres l'obsède, avec cette impression d'être constamment observée, critiquée et jugée. Elle n'a aucune envie de fêter ses dix-huit ans et d'être la risée du village dans une robe ridicule. À vrai dire, elle n'a pas envie de grand-chose. Elle fuit l'amitié de ses camarades de classe, n'a pas de hobby, se concentre sur ses études. Sa vie sociale se résume à sa grand-mère et à son professeur de littérature, qui ne manquera pas de la décevoir. Elle ferme la porte aux autres, persuadée de ne pouvoir intéresser personne. Caterina se déteste, se compare à un monstre, et pense que son existence se résumera à son obésité. Vu ainsi, ce roman ne soulève pas l'enthousiasme ! Pourtant, c'est avec tendresse et subtilité que Matteo Cellini traite du sujet délicat de l'obésité, de l'adolescence et de ses complexes, et de la difficulté à apprendre à vivre avec ce que l'on est. Pour son premier roman, il a réussi le tour de force de se glisser avec brio dans le corps d'une jeune obèse de dix-sept ans que la souffrance a fait mûrir trop vite.

Quant à moi :

Un livre qui aurait pu être écrit pour moi mais qui l'a été pour dénoncer, enfin, je le ressens comme tel, de la difficulté que l'on a à vivre dans un monde où nous devons tous être dans la norme pour ne pas être rejetés, décriés, moqués, exclus.

Cette jeune Cat souffre de surcharge pondérale mais n'est pas un monstre. Elle l'est dans les yeux de certains autres et, ce qui est terrible, elle le devient à ses propres yeux dès qu'elle met un pied en dehors de son cocon familial.

Ce n'est pas un livre désespérant, c'est un regard assez juste face à cette différence. Mais ce livre, écrit ici sur l'obésité, peut être appliqué à toutes les différences physiques, de celles qui se voient au premier regard.

Pour que ce livre reste attrayant, heureusement, Cat va ouvrir les yeux sur autre chose que son propre problème et c'est ce qui fait qu'on ne le ferme pas avec un poids sur le coeur.

 

 

Me voci à la fin de ce post et j'espère que vous trouverez matière à y puiser des idées pour vos prochaines lectures.

Je vous souhaite un excellent WE et vous retrouve dans 2 semaines.

Je vous embrasse bien amicalement

Repost 0
Published by danie - dans Si on lisait
commenter cet article
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 10:00

Bonjour mes amies,

J'espère que vous êtes en pleine forme après ces deux WE d'agapes pour la plupart d'entre nous.

Certaines d'entre vous ont sans doute pris de belles résolutions afin de bien commencer l'année et je leur souhaite de les mener à bien même si ça leur demande de gros efforts.

Pour ma part, aucune résolution comme ça je ne m'en voudrais pas de ne pas les tenir lol !

Nous avons terminé l'année 2016 tout simplement, en famille, tranquillou.

Mon zhom a la gastro depuis ce mardi et j'espère qu'il va aller rapidement mieux le pauvre.

Fin 2016 je vous ai promis de vous faire un article sur les cartes Pop'Up de mon beau-frère et nous nous retrouvons en ce 1er mercredi de janvier afin de les découvrir.

Voici la toute première qui nous permet de découvrir cette très jolie fleur

Pop'Up vu par mon beau-frère !
Pop'Up vu par mon beau-frère !
Pop'Up vu par mon beau-frère !

Et la seconde qui est une boite à explosion. Je l'admire d'autant plus que, personnellement, je ne me suis encore jamais lancée dans ce genre de réalisation.

Pop'Up vu par mon beau-frère !
Pop'Up vu par mon beau-frère !
Pop'Up vu par mon beau-frère !
Pop'Up vu par mon beau-frère !

Je vous avais dit que vous alliez être étonnées et je suis certaine que vous n'êtes pas déçues.

Une petite précision :

Mon beau-frère a réalisé tout ceci avec uniquement une règle, un cutter et des ciseaux. Il ne possède aucun die alors que ça nous facilite bien la vie.

Son défi : tout faire par lui-même.

Il navigue sur le net, picore des idées et se lance.

Une petite photo pour vous le présenter ainsi que son épouse, Martine, la petite soeur de zhom, la 4ème et dernière de la fratrie

Pop'Up vu par mon beau-frère !

Et puis une photo de notre ville aux couleurs des fêtes.

Je vous quitte pour aujourd'hui car je vais passer le restant de la journée avec mon amie Evelyne.

Je vous laisse à présent en vous souhaitant une très bonne journée

Pop'Up vu par mon beau-frère !
Repost 0
Published by danie - dans Mon blabla
commenter cet article
31 décembre 2016 6 31 /12 /décembre /2016 10:00

Bonjour à vous qui prenez le temps de venir ici pour partager mes lectures et y trouver, je l'espère, matière à ouvrir un nouveau livre.

Cette quinzaine vous allez pouvoir vous plonger dans les romans policiers, jusqu'au cou, voyez-vous même !

Nous commencerons cette rubrique avec

Terminus Elicius par Giebel Roman policier

Résumé :

Istres-Marseille. Pour Jeanne, la vie est ponctuée par cet aller-retour ferroviaire quotidien entre son travail de gratte-papier au commissariat et la maison de sa mère. Elle attend néanmoins qu'un événement vienne secouer le fil de son existence: un regard, enfin, du capitaine Esposito ? La résolution, peut-être, de cette affaire de serial killer qui défraie la chronique phocéenne ? "Vous êtes si belle, Jeanne Si touchante et si belle." Ce soir-là, une lettre, glissée entre deux banquettes, semble combler toutes ses espérances. Un peu trop, même. Car derrière le mystérieux soupirant se cache le meurtrier tant recherché par la police. Commence alors une correspondance amoureuse qui, pour Jeanne, n'aura de terminus qu'au bout de l'enfer...

Ceux qui en parlent :
L'auteur, avec sa plume fluide, utilise des phrases courtes, efficaces, donnant un style nerveux, rythmant les évènements et facilitant la lecture. Karine Giebel, comme souvent dans ses livres, nous entraîne dans les divagations de l'esprit de ses protagonistes, dans le doute, la peur, eux qui, souvent, sont à la recherche de l'amour, de la compréhension et de la confiance. Cette façon de dire et de faire ressentir, fait partie de son style très personnel.

Quant à moi :

Un second livre (en fait le premier qu'elle ai écrit) que je lis de cette auteure et que j'apprécie tout autant que le précédent dont je vous ai parlé dans cette rubrique.

Cette jeune femme sais nous tenir en haleine avec ses histoires qui tournent autour de plusieurs axes pour une même enigme. L'écriture est aisée, les textes aérés; à la portée de tout le monde à condition d'aimer les romans policiers bien sur.

Prête à tout par Maynard Roman policier

Résumé :

Suzanne Stone ressemble à ces filles trop parfaites des magazines. Elle a tout pour être heureuse: elle est jeune, belle, mariée à un homme qui la vénère, installée dans une jolie maison. Mais Suzanne n'est pas une poupée. Elle veut davantage, bien davantage...
Isolée dans une petite ville de province, elle décide que la télévision sera son royaume: à force de conviction, elle obtient un poste dans la station locale. Bientôt, elle parvient à présenter le bulletin météo, puis, persuadée d'être vouée à un brillant avenir, réalise avec un brin de naïveté et beaucoup d'ardeur son premier reportage.
Qu'a donc encore de commun cette créature sculpturale descendue de l'olympe télévisuel avec son entourage, sa famille, son mari... Énigmatique, perverse, désireuse de balayer son passé d'un revers de main, la jeune femme va vite utiliser sa nouvelle aura à des fins meurtrières.
Et l'écran de télévision de se teinter couleur rouge sang...

Ceux qui en parlent :

Admirablement construit, à la manière d'un reportage, chaque protagoniste s'adressant à nous ou à la police, l'on entrevoit au fur et à mesure la vraie personnalité de Suzanne. L'on écoute tour à tour les parents de Suzie, ceux de Larry, les ados que la jeune femme a pris sous son aile. Elle n'en devient que plus antipathique, perverse, ambitieuse, manipulatrice et sans coeur. Joyce Maynard dépeint avec cynisme la société moderne. A la fois glaçant et malheureusement encore d'actualité, cette satire de notre monde moderne gangréné par les médias, que ce soit la télévision, internet ou les réseaux sociaux, et fasciné par la célébrité (même vide de sens), est passionnant de bout en bout.

Quant à moi :

Une auteur que j'apprécie beaucoup car elle a un style bien a elle. Ici elle nous propose de faire la connaissance de Suzanne, vu par chaque protagoniste, voire par Suzanne elle-même. C'est un livre aisé, qui nous amène prendre conscience, si ce n'était pas déjà fait, des ravages qui surviennent quand on veut absolument occuper la 1ere place dans le monde des "m'as-tu vue ?). Un livre qui devrait plaire au plus grand nombre

L'homme de la montagneRoman Policier

Résumé :

Juin 1979, Californie du Nord. Rachel, 13 ans, et sa soeur Patty, 11 ans, sont délaissées par leurs parents : une mère souvent absente et un père volage. Leur quotidien ennuyeux est soudain interrompu par une affaire de meurtre en série que leur père, l'inspecteur Torricelli, est chargé de résoudre. Trente ans plus tard, Rachel, devenue romancière, raconte l'été qui a bouleversé leur vie.

Ceux qui en parlent :

Joyce Maynard donne la parole à Rachel, l'aînée. Elle raconte non seulement les meurtres perpétués mais aussi sa vie d'adolescente, notamment son corps qui change, ses sentiments qui se trouvent exacerbés et ses copines superficielles mais aussi son papa vénéré et adoré dont elle déplore l'absence, sa maman dépressive qui laisse ses filles vivre comme bon leur semble et bien sûr sa soeur, Patty. Dans ce roman d'apprentissage, les meurtres ne sont presque plus qu'un prétexte et relégués au second plan tant l'auteur s'attarde sur ces deux soeurs et leur vie au quotidien. Avec un léger goût d'enfance, empreint de tendresse et de douceur malgré le Tueur du crépuscule, ce roman porté par une écriture riche se veut avant tout sincère et efficace.
Joyce Maynard s'est inspirée d'une histoire vraie. Elle a décidé d'écrire ce roman après sa rencontre avec deux soeurs qui avaient malheureusement croisé la route du Tueur des pistes.

Quant à moi :

Voici un livre tout a fait surprenant que l'on ne peut pas classer directement dans les policiers puisqu'une  l'enquête est relatée à travers les filles de cet inspecteur de police.

Tiré d'une histoire vraie, hélas, ce récit est plus qu'intéressant, très bien ficelé, très bien écrit, l'histoire est menée de telle sorte que l'on s'immerge complètement et que l'on se passionne pour les personnages.

J'ai eu à parler de ce livre au cours d'une grande réunion inter-bibli au mois de mai dernier.

 

La mort n'attend pas par James Roman Policier

Résumé :

Le corps d'un adolescent est repêché dans la Manche.
Il porte une incision allant du cou à l'abdomen. Et derrière, un trou béant, plus aucun organe… Le commissaire Roy Grace, appelé sur les lieux, se voit confier l'enquête. Des fouilles plus approfondies vont mettre au jour deux autres victimes. Une fille et un garçon, présentant cette même cicatrice… A Bucarest, des enfants de la rue se voient proposer un avenir meilleur en Angleterre, par une généreuse bienfaitrice.
Mais les intérêts qui animent cette femme sont-ils vraiment aussi charitables que ce qu'elle veut bien dire ? Dans le même temps, à Brighton, une jeune fille de 15 ans attend une greffe de foie. Ses médecins ne lui donnent guère plus de quelque mois à vivre. Seulement, les listes d'attente sont longues, son groupe sanguin rare et les chances de trouver un donneur plus que minces. Pour sa mère, pas question de regarder mourir sa fille.
Elle est prête à tout pour éviter cela, même si cela implique de plonger dans l'illégalité… Pour certains de ces enfants il est déjà trop tard, pour d'autres pas encore… Mais il faut faire vite, car la mort n'attend pas !

Ceux qui en parlent :

Ce cinquième opus des enquêtes du commissire Roy Grace de la police de Brighton fait plus dans l'efficacité que dans l'originalité. En effet, le sujet du trafic d'organes a déjà été maintes fois exploité en littérature comme au cinéma. Donc, quand Peter JAMES nous présente en même temps une adolescente anglaise en attente de greffe et une jeune roumaine alpaguée par une organisation qui lui fait passer divers tests médicaux, il ne faut pas être devin pour voir où tout cela va nous mener. Ceci dit, l'intrigue est bien menée, les personnages de victime très touchants: Caitlin qui cache sa peur sous son agressivité, sa réticence à recevoir l'organe d'un mort, Simona qui ne peut susciter que la compassion devant les épreuves que la vie lui a réservées malgré son jeune âge et aussi Lynn, la mère aux abois, prête à tout -même au pire- pour sauver sa fille. Autant il est difficile d'accepter ses actes, autant il est impossible de la juger.

Quant à moi :

Tout à fait d'accord avec le commentaire ci-dessus, voici un récit pas très original dont on comprend tout de suite de quoi il retourne et où on va arriver.

Cependant le sujet est suffisamment grave pour que l'on s'y intéresse.

Mais j'ai avec James Peter le même souci que j'ai avec Juliette Benzoni, toujours les mêmes personnages et ça, ça ne me convient pas franchement. Je vais donc demander à ma médiathèque de ne plus me rapatrier cet auteur pour l'instant.

Pour apprécier certains auteurs il ne faudrait pas en lire plus d'un de leur roman par année, enfin, en ce qui me concerne.

 

Le temps est venu de vous laisser et de vous souhaiter de trouver parmi ces romans celui qui vous conviendra le mieux.

Je ovus souhaite une très belle fin d'année

Et vous présente tous mes voeux pour l'année 2017.

Je vous embrasse bien amicalement

Repost 0
Published by danie - dans Si on lisait
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Danie
  • Le blog de Danie
  • : Pour vous qui venez me visiter, j'ouvre toutes grandes les portes de mon jardin secret ! bonne visite....
  • Contact

mes boutiques

 

 SCRAPO 150[1]

scrapmalin

 

 wsb 259x95 banni$C3$A9re[1]

 

 

  logo[1]

 logo

 

Recherche

Les Défis mensuels chez

card and stamps addicts 

  header article tmpphpV6g7xb[1]

 

passion shabby   

 

 

52498310.jpg

 

 Steampuck scrap

 

  scrapr12[1]

i logo creablabla forum

  37816502_q.jpg

 

 

 

   

 

 

Blogs préférès-suite

http://scrapetfils.canalblog.com/

http://scrapitou.blogspot.fr/

http://scrapfolledingue.canalblog.com/

http://bouquet2dentelle.canalblog.com/

http://scrap-adrigane-athena.over-blog.com

http://petitapetitongrandit.eklablog.com

http://leblogdecath.canalblog.com

http://chezdametatale.canalblog.com/

http://chipounettenet.canalblog.com

http://scrap2cricri.canalblog.com

http://ptitslutinsetcie.canalblog.com

http://claudraypassions.canalblog.com

http://creasdeclaudine.canalblog.com

http://scraplavautin.canalblog.com

http://dansonslascrapucine.over-blog.com

http://labulledefibul.wordpress.com

http://lescartesdeflo.blogspot.fr

http://cartes-en-scrapbooking.com

http://fmere.canalblog.com

http://framboise8367.canalblog.com

http://francoiset.canalblog.com

http://espritscreatif.canalblog.com

http://ideesdeginiena.canalblog.com

 

http://isa78scrap-attitude.eklablog.net

http://bibikafeine.canalblog.com

http://bouquet2dentelle.canalblog.com

http://www.alittlemarket.com/boutique/ip9-303842.html

http://scrappassionsjo.canalblog.com

http://universdekaro.canalblog.com

http://lamanuelle.canalblog.com

http://lilasdeco.canalblog.com

http://creaaddict1.canalblog.com

http://jardindemady.canalblog.com

http://labrodeuseduruban.eklablog.com

http://mamievine.canalblog.com

http://mcl12scrap.canalblog.com

http://marinescrap.canalblog.com

http://lamurebrode.over-blog.com

http://papelicos.over-blog.com

http://mimijacq.canalblog.com

http://chezmiou@free.fr

http://nathalie81scrap.canalblog.com

http://lemondeenchantedemariposa.over-blog.com

http://pepsy-scrap.over-blog.com

http://scrapitchoune57.canalblog.com

http://reneessance.canalblog.com

http://latourdencre.canalblog.com

http://sandrinevachon.canalblog.com

http://sandy21.over-blog.com

http://leblogdesof.over-blog.com

http://labrodeuseduruban.eklablog.com

scrapclv.canalblog.com/

http://sophiecreas.canalblog.com

http://scrapmamette.canalblog.com

http://scrapisfun.canalblog.com

http://veroblabla.31.over-blog.com

http://www.wilwarine.be

http://winie166etandre.canalblog.com

http://athosmohican.canalblog.com/

 

Pages