Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 novembre 2021 1 15 /11 /novembre /2021 10:00

Bonjour à vous toutes

A l'heure et au jour ou je vous ai fais ce mail (26 janvier) nous attentions un 3ème hypothétique reconfinement. Dans quelques jours on saura à quelle sauce nous allons être croquer comme nous le faisons de nos cornichons préférés. N'y voyez pas malice de ma part car bien maline si j'avais pu prévoir tout ça. Espérons juste qu'à l'heure ou ce post paraitra nous y verrons plus loin dans notre vie au quotidien.

Aujourd'hui je vous propose, comme chaque mois quatre romans et je vous laisse juge de ce qui vous conviendra le mieux

Crenom Baudelaire

Crenom Baudelaire

Résumé :
Si l’œuvre éblouit, l'homme était détestable. Charles Baudelaire ne respectait rien, ne supportait aucune obligation envers qui que ce soit, déversait sur tous ceux qui l'approchaient les pires insanités. Drogué jusqu'à la moelle, dandy halluciné, il n'eut jamais d'autre ambition que de saisir cette beauté qui lui ravageait la tête et de la transmettre grâce à la poésie. Dans ses vers qu'il travaillait sans relâche, il a voulu réunir dans une même musique l'ignoble et le sublime. Il a écrit cent poèmes qu'il a jetés à la face de l'humanité. Cent fleurs du mal qui ont changé le destin de la poésie française.
Ceux qui en parlent :
Je vous propose deux avis, l'un contre que voici :
Ce livre est loin d'être une biographie de Baudelaire. Malgré le style amusant et amusé de Jean Teulé, les approximations et les inventions proposées pour coller au récit déforme la vie du grand poète. le style de Teulé reste contemporain des années 1980 avec tout le vulgaire qu'on lui connaît. Il est vraiment désolant de voir ainsi la vie de Baudelaire bafouée. Je conseille la biographie d'Henri Troyat, une des plus juste et documentée.
L'autre pour, que voilà :
Avec sa verve habituelle, Jean Teulé ne déçoit pas en publiant Crénom, Baudelaire !, hommage vibrant au plus grand des poètes.
Pourtant, tout au long du livre, il ne ménage guère son héros, cet homme qui ne pouvait exprimer son génie que drogué, halluciné, toujours très désagréable avec les gens qu'il croise.
Sa chute au sortir de l'église Saint-Loup de Namur, en 1866, ouvre ce roman plein de surprises et d'enseignements, ouvrage qui permet de lire ou relire les vers du poète, ce qui est parfait.
Quant à moi :
Au milieu de tout ça je suis mi-figue, mi-raisin. Ne connaissant pas l’œuvre de ce poète maudit je ne peux que me faire une idée à travers ce que j'en lis de loin en loin. Reste le style de Jean Teulé, que l'on dit vulgaire. Oui, sans doute mais je trouve que dans ce livre il ne l'est pas tant que les situations et l'époque ne pouvait tolérer.  De ce poète je ne connais que partiellement, très partiellement, Les Fleurs du Mal. Je me garderais donc de porter un jugement trop sévère.
Dakota Song

Dakota Song

Résumé :
New York, 1970. Shawn Pepperdine, jeune de Harlem, assiste, horrifié, au meurtre de son meilleur ami. Pour échapper aux assassins, il trouve refuge dans les sous-sols du Dakota, l'immeuble le plus mythique de Manhattan.
Au cœur d'une ville en pleine ébullition, le Dakota reste, lui, immuable : un club très fermé, un château médiéval sur Central Park, un havre de paix des " rich and famous ". S'y côtoient Lauren Bacall, Leonard Bernstein et Rudolf Noureev. Ici, Polanski tournera les images du film Rosemary's Baby.
Devenu le premier portier noir du Dakota, Shawn côtoie ses résidents : Nigel, Abigail, Nathan, Chérie, Becky, Andrew, Tyler et les autres.
Quand la plus grande star du monde, John Lennon, emménage à son tour, l'immeuble et sa communauté s'enflamment...
Dakota Song est le portrait survolté d'une Amérique en pleine révolution artistique, intellectuelle et sexuelle, celle de la Beatlemania et du disco, du Studio 54 de Warhol et du Chelsea Hôtel, du scandale du Watergate et d'une décennie de violences.
Ceux qui en parlent :
C'est agréable, instructif , distrayant , foisonnant . On se dit que la société a bien évolué pour certaines minorités , ou qu'il reste du boulot à accomplir, des œillères à faire sauter ! On n'a pas envie de laisser Shawn et les autres, voguer vers une autre partie de leur vie en toute discrétion, qu'on ferait bien encore un bout de voyage avec eux ... On se dit aussi qu'on habiterait bien le Dakota dans une autre vie !
Dakota Song , c'est comme une chanson douce que nous aurait chanté les actualités, toutes ces dernières années , j'ai adoré .
Quant à moi :
Un livre très agréable pour lequel je me suis laissée porter. Il m'a fallu vérifier si ces hauts personnages y avaient bien habité et c'est vrai pour John Lennon, Lauren Bacall , Léonard Bernstein , Rudolf Noureev. Les autres sont peut-êtres inventés je ne saurais vous dire mais là n'est pas la question. C'est un roman que l'on suit avec beaucoup de plaisir car c'est bien écrit. On y côtoie des gens aisés, certes, mais on y suit la vie du personnage principal, pour moi, Shawn, indéniablement. On y retrouve les drames des minorités, les excès des riches, le tout mêlé subtilement.
 
Le courage qu'il faut aux rivières

Le courage qu'il faut aux rivières

Résumé :
Elles ont fait le serment de renoncer à leur condition de femme. En contrepartie, elles ont acquis les droits que la tradition réserve depuis toujours aux hommes : travailler, posséder, décider. Manushe est l’une de ces « vierges jurées » : dans le village des Balkans où elle vit, elle est respectée par toute la communauté. Mais l’arrivée d’Adrian, un être au passé énigmatique et au regard fascinant, va brutalement la rappeler à sa féminité.
Un premier roman sur la construction culturelle des êtres et l’oppression des communautés traditionnelles envers les femmes. Un questionnement sur la liberté des désirs et des comportements. Baignant dans un climat aussi concret que poétique, ce premier roman envoûtant et singulier d’Emmanuelle Favier a la force du mythe et l’impalpable ambiguïté du réel.
Ceux qui en parlent :
C'est un roman très original à propos d'un sujet :ces femmes albanaises, "les vierges jurées", dont je n'avais aucune connaissance .
Il nous parle de "l'identité et du genre,"de l'acceptation et du regard sur soi, de la difficulté de s'intégrer lorsque l'on est différent , du courage certain qu'il faut avoir pour exister et acquérir la liberté de choisir sa vie !
J'ajouterai que l'auteur évoque aussi le désir, la découverte de son corps et de celui de l'autre lors de très belles pages sensuelles .
Difficile de qualifier ce livre tout à fait dépaysant , inattendu, ambigu , baignant dans un climat poétique où l'auteur hésite sans cesse entre réalité, poésie et conte ........
Quant à moi :
Si vous optez pour la lecture de ce roman il vous faudra entrer dans un monde qui n'est pas le nôtre assurément. Un monde très réel qui traite d'un sujet dont j'ignorais tout jusqu'à lors. Mais un monde qui, au fond, ne m'a pas déconcertée tant les hommes peuvent être durs et intransigeants avec la gente féminine. Un monde ou certaines femmes, par leur courage, arrivent à vivre leur vie de femmes, différemment. Un monde ou certaines femmes assument leur conditions féminines, leur sensualité, leur sexualité. Un monde ou certaines femmes peuvent changer le cours de leur vie. Tout est dit. C'est tellement beau, pudique, poétique malgré la brutalité du sujet. Un roman ou rien n'est gênant, ou tout se comprend, ou on espère même certains dénouements.
Rivage de la colère, roman historique

Rivage de la colère, roman historique

Résumé :

Certains rendez-vous contiennent le combat d'une vie.
Septembre 2018. Pour Joséphin, l’heure de la justice a sonné. Dans ses yeux, le visage de sa mère...
Mars 1967. Marie-Pierre Ladouceur vit à Diego Garcia, aux Chagos, un archipel rattaché à l'île Maurice. Elle qui va pieds nus, sans brides ni chaussures pour l'entraver, fait la connaissance de Gabriel, un Mauricien venu seconder l'administrateur colonial. Un homme de la ville. Une élégance folle.
Quelques mois plus tard, Maurice accède à l'indépendance après 158 ans de domination britannique. Peu à peu le quotidien bascule et la nuit s'avance, jusqu'à ce jour où des soldats convoquent les Chagossiens sur la plage. Ils ont une heure pour quitter leur terre. Abandonner leurs bêtes, leurs maisons, leurs attaches. Et pour quelle raison ? Pour aller où ?
Après le déchirement viendra la colère, et avec elle la révolte.

Roman de l'exil et de la révolte, Rivage de la colère nous plonge dans un drame historique méconnu, nourri par une lutte toujours aussi vive cinquante ans après.

Ceux qui en parlent :

Ce récit basé sur des faits historiques est d'une part très instructif, puisque c'est l'existence même de ces îles que l'on découvre, ainsi que l'histoire de la décolonisation britannique.Mais on succombe aussi au romantisme de la liaison amoureuse de Marie-Pierre et Gabriel, parfaitement intégrée dans le récit et qui lui confère ce qu'il faut d'humanité pour être autre chose que le rapport de faits anciens, goutte d'eau dans l'océan des abjections de l'iniquité coloniale.
J'ai énormément aimé ce récit, que l'auteur nous confie avoir entendu de la bouche de sa grand-mère mauricienne, renforcé par une sérieuse documentation pour analyser ces données historiques.

Quand à moi :

Je crois que tout est dit. Ce livre est à découvrir absolument. Tout comme moi découvrirez, très vraisemblablement, l'existence de cette Ile, de cette population extrader de leur lieu de vie pour être laissée, sans moyen de subsistance, sur l'ile Maurice, tels de pauvres vagabonds réduits à vivre dans des bidonvilles.
 

La non-violence est la loi de notre espèce tout comme la violence est la loi de l'animal. L'esprit dans l'animal est à l'état latent, et l'animal ne connaît pas d'autre loi que celle de la force physique. La dignité de l'homme exige qu'il obéisse à une loi plus haute, à la force de l'esprit
Gandhi

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

V
Ca y est ! J'avais encore lâché la blogosphère !!! Je suis incorrigible ! J'ai noté tes propositions et je t'en remercie ! De mon côté, j'ai beaucoup apprécié dernièrement deux livres de Delphine de Vigan :" les enfants sont rois" et "No et moi" ! Je te souhaite une belle fin de journée ainsi qu'une bonne semaine ! Bizhs morbihannaises !
Répondre
C
Parmi les ouvrages que tu présentes aujourd'hui, je n'ai lu que "Rivage de la colère" que j'avais d'ailleurs beaucoup aimé.
Je suis bien tentée par "Le courage qu'il faut aux rivières"...
Merci pour cette rubrique lecture que je lis toujours avec beaucoup de plaisir.
Répondre
M
Merci Danie pour ta rubrique, toujours aussi intéressante. J'ai lu et aimé le dernier de ta liste. Fait historique que j'ai découvert lors de mes voyages à l'ile Maurice. Bonne journée.
Répondre
T
merci pour ce choix de lecture
le dernier me plait bien
prends soin de toi bisous
Répondre
M
Merci de prendre la peine de continuer cette chronique malgré tes soucis!
J'ai envie de lire le premier parce que j'aime beaucoup Baudelaire mais je n'aime pas beaucoup le style et le "genre" de Jean Teulé dont j'ai eu de la peine à finir les bouquins commencés(Le Montespan,,Entrez dans la danse et surtout Je,François Villon qui m'a déçue!)
Bonne soirée
Bisous,bisous
Répondre

Présentation

  • : Le blog de Danie
  • : Pour vous qui venez me visiter, j'ouvre toutes grandes les portes de mon jardin secret ! bonne visite....
  • Contact

mes boutiques

 

 SCRAPO 150[1]

scrapmalin

 

 wsb 259x95 banni$C3$A9re[1]

 

 

  logo[1]

 logo

 

Recherche

Les Défis mensuels chez

card and stamps addicts 

  header article tmpphpV6g7xb[1]

 

passion shabby   

 

 

52498310.jpg

 

 Steampuck scrap

 

  scrapr12[1]

i logo creablabla forum

  37816502_q.jpg

 

 

 

   

 

 

Blogs préférès-suite

http://scrapetfils.canalblog.com/

http://scrapitou.blogspot.fr/

http://scrapfolledingue.canalblog.com/

http://bouquet2dentelle.canalblog.com/

http://scrap-adrigane-athena.over-blog.com

http://petitapetitongrandit.eklablog.com

http://leblogdecath.canalblog.com

http://chezdametatale.canalblog.com/

http://chipounettenet.canalblog.com

http://scrap2cricri.canalblog.com

http://ptitslutinsetcie.canalblog.com

http://claudraypassions.canalblog.com

http://creasdeclaudine.canalblog.com

http://scraplavautin.canalblog.com

http://dansonslascrapucine.over-blog.com

http://labulledefibul.wordpress.com

http://lescartesdeflo.blogspot.fr

http://cartes-en-scrapbooking.com

http://fmere.canalblog.com

http://framboise8367.canalblog.com

http://francoiset.canalblog.com

http://espritscreatif.canalblog.com

http://ideesdeginiena.canalblog.com

 

http://isa78scrap-attitude.eklablog.net

http://bibikafeine.canalblog.com

http://bouquet2dentelle.canalblog.com

http://www.alittlemarket.com/boutique/ip9-303842.html

http://scrappassionsjo.canalblog.com

http://universdekaro.canalblog.com

http://lamanuelle.canalblog.com

http://lilasdeco.canalblog.com

http://creaaddict1.canalblog.com

http://jardindemady.canalblog.com

http://labrodeuseduruban.eklablog.com

http://mamievine.canalblog.com

http://mcl12scrap.canalblog.com

http://marinescrap.canalblog.com

http://lamurebrode.over-blog.com

http://papelicos.over-blog.com

http://mimijacq.canalblog.com

http://chezmiou@free.fr

http://nathalie81scrap.canalblog.com

http://lemondeenchantedemariposa.over-blog.com

http://pepsy-scrap.over-blog.com

http://scrapitchoune57.canalblog.com

http://reneessance.canalblog.com

http://latourdencre.canalblog.com

http://sandrinevachon.canalblog.com

http://sandy21.over-blog.com

http://leblogdesof.over-blog.com

http://labrodeuseduruban.eklablog.com

scrapclv.canalblog.com/

http://sophiecreas.canalblog.com

http://scrapmamette.canalblog.com

http://scrapisfun.canalblog.com

http://veroblabla.31.over-blog.com

http://www.wilwarine.be

http://winie166etandre.canalblog.com

http://athosmohican.canalblog.com/

 

Pages