Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2017 7 17 /09 /septembre /2017 09:00

Bonjour à vous toutes.

Ca y est, les enfants sont repartis à l'école et j'espère que tout c'est bien passé.

Je pense particulièrement aux tous petits pour qui c'était la 1ere rentrée des classes. Quitter ses parents ou Nounou n'est pas toujours évident et quelques larmes coulent. Larmes des enfants, larmes des  parent. Si, si, je me rappelle que ça a été le cas pour moi, même si c'était il y a trèssss longtemps !

Pour vous changer les idées

Voici ce que je vous propose aujourd'hui.

Pour commencer deux livres de Valentine Goby que j'ai bien appréciés. Comme quoi il ne faut pas s'arrêter sur une mauvaise impression

Si on lisait à la mi-septembre
Résumé :
" Nous marchons, suivies par la foule, têtes rasées parmi les décombres de l'avenue janvier, de la rue Saint-Hélier dévastée, criblée de béances et d'immeubles en ruine, pendant des semaines c'étaient des gravats enchevêtrés de poutres, de meubles brisés, chambres, cuisines, salles à manger réduites en poussière, éclats de verre, j'imagine que c'était comme ça, tout est déblayé et vide maintenant, je trébuche sur des souvenirs que je n'ai pas, les bombardements ont eu lieu sans moi, j'étais terrée dans un couvent mais je sais tout, ils m'ont fait ce que la guerre leur a fait."
Ceux qui en parlent :
Sujet poignant, qui s'exposerait à la fois au risque de mièvrerie et à celui de mélo-dramatisation, s'il n'était ici servi par une écriture nerveuse, dure, coupant dans le malheur avec férocité, exerçant un regard clinique sur les accidents de cette vie, chassant d'abord toute tendresse pour la laisser ré-émerger très patiemment, et tardivement, après avoir saisi et malmené les corps en jeu.
Un roman très attachant qui annonce déjà par bien des aspects la maîtrise et la force décuplée des suivants.
Quant à moi :
Voilà un livre qui mérite d'être lu. L'auteur décrit ici très bien les sentiments d'une toute jeune fille envers un soldat Allemand et ce qu'elle subit à la libération du fait qu'elle a mis au monde une enfant de cette liaison. Très intéressante aussi la réaction de cette enfant qui revendique la nationalité de son père malgré les conséquences désastreuses qu'elle subit. Un livre et un sujet vraiment maitrisé.
 
Si on lisait à la mi-septembre
Résumé :
Je voulais aller loin. Je dois y être. Douala m'arrête. La moiteur m'enveloppe. Mes jambes ne me portent plus. C'est donc ici ? Ici que je dois être ? Yves Kermarec, je m'éloigne de toi. Mon Dieu, faites que ce soit pour toujours.

Ceux qui en parlent :

Basé sur une histoire vraie, ce roman retrace l'histoire d'une jeune femme qui, par dépit amoureux, s'exile au Cameroun où elle deviendra directrice d'une école de filles.
La vie en Afrique, le sort des filles, l'évolution de la vie sociale et politique au Cameroun….. tout est minutieusement décrit.
Certes, c'est parfaitement documenté, mais j'avoue m'être parfois ennuyée, non du fait de l'histoire elle-même, mais peut-être à cause d'une certaine froideur et du détachement apparent avec lequel Charlotte Marthe raconte ses douze années de vie africaine dans des carnets.
Si Valentine Goby a bien su raconter comment elle a réussi, contre vents et marées, à imposer son école et faire reconnaître le droit à l'enseignement pour les filles, elle n'a pas su, à mon goût, rendre toutes les émotions que l'on aurait pu attendre de cette vie peu commune.
Cela reste cependant un bel hommage à la réelle Charlotte Michel et un bon document sur le Cameroun.

Quant à moi :

Un livre écrit sous forme de journal. On suit de mois en mois, d'année en année le cheminement de cette femme De ce fait, il est vrai que ça manque sans doute d'une certaine chaleur. Mais l'histoire est ce qu'elle est : forte, douloureuse, dramatique. Donc malgré certaines longueurs j'ai apprécié cette lecture pour ce qu'elle est : un retour sur ce qui s'est passé au Cameroun lors de la colonisation.

Si on lisait à la mi-septembre
Résumé :
Avant d’inventer Émile Ajar, Romain Gary s’est inventé un père. Bâtissant sa légende, l’écrivain a laissé entendre que ce père imaginaire était Ivan Mosjoukine, l’acteur russe le plus célèbre de son temps. La réalité n’a rien de ce conte de fées. Drame familial balayé par l’Histoire et fable onirique, Romain Gary s’en va-t-en guerre restitue l’enfance de Gary et la figure du père absent. Avec une émotion poignante, le roman retrace vingt-quatre heures de la vie du jeune Romain, une journée où bascule son existence. Après Les derniers jours de Stefan Zweig et Le cas Eduard Einstein, Laurent Seksik poursuit magistralement cette quête de vérité des personnages pour éclairer le mystère d’un écrivain, zones d’ombre et genèse d’un créateur, dans une histoire de génie, de ténèbres et d’amour.

Ceux qui en parlent :

Très intéressante biographie romancée de Roman Kacew alias Romain Gary. Récit concentré sur deux jours le 26- 27 janvier 1925 et trois personnages Roman, son père et sa mère. A travers 3 points de vue on assiste au moment où la vie du jeune Roman bascule, il découvre la traîtrise et la lâcheté de son père dont la maîtresse attend un enfant. Lui qui admirait tellement son père, était adulé par une mère instable et excentrique se sent totalement perdu. L'auteur essaie de nous montrer comment le destin de ce jeune juif a basculé et pourquoi il n'a jamais parlé de son vrai père . On y trouve peut-être une explication à la tendance de Roman Gary à l'affabulation. Approche historique où l'on découvre le ghetto de Vilnius. J'ai apprécié tant le côté psychologique que la description d'une époque

Quant à moi :

J'avoue ne pas connaitre plus que ça cet écrivain et j'ai pris un certain plaisir à découvrir ce roman. Comme c'est une biographie romancée je suis tout de même allée sur le net pour démêler le vrai du romancé et j'en ai appris un peu plus sur cet auteur. Un livre qui se lit avec plaisir et curiosité

Si on lisait à la mi-septembre
Résumé :
Bruno a neuf ans lorsque son père, un officier nazi remarqué par le "Fourreur", se voit confier le commandement "d'Hoche-Vite". Le petit garçon n'apprécie guère de devoir quitter la belle et grande maison de Berlin pour se retrouver dans une maison isolée et triste. De sa chambre, il aperçoit des hommes, des femmes et des enfants, tous vêtus de pyjamas rayés. Mais personne ne veut lui expliquer qui ils sont. Faisant fi des interdits, Bruno part en reconnaissance et se lie d'amitié avec Schmuel, un jeune garçon de son âge qui porte un pyjama rayé et vit de l'autre côté de la clôture. Ils échangent leurs histoires jusqu'au jour où Bruno franchit la clôture pour aider Schmuel à découvrir ce qu'il est advenu de son père qui a disparu brusquement, tout comme son grand-père avant lui...
Ceux qui en parlent :
J'ai encore le souvenir épouvantable de la première fois où j'ai vu le film "Nuit et brouillard", à treize ans, sans aucune préparation, sans aucune explication, parce qu'un enseignant avait décrété que les élèves devaient le voir.
Si la question de la Shoah est incontournable et s'il est évidemment nécessaire d'en parler avec de jeunes enfants, des textes crus ou des images chocs ne me semblent pas souhaitables pour un premier contact. Informer et éduquer, oui, choquer et traumatiser, non !
Ce livre, que je viens de lire avec mon fils de dix ans, s'est avéré parfait pour aborder plus en douceur ce douloureux sujet. Nous y reviendrons, bien sûr, mais cette lecture a permis une première approche et a suscité les premières questions, auxquelles je me suis efforcée de répondre de la façon qui me paraissait la plus juste et la mieux adaptée aux capacité de compréhension et à la sensibilité de mon jeune auditeur.
Quant à moi :
Ce livre est normalement destiné à la jeunesse et pourtant il appréhende une partie de notre histoire bien difficile. Mais l'auteur nous y amène d'une façon très judicieuse, à travers les yeux d'un jeune enfant, innocent et naïf, qui ne comprend pas encore ce qui se passe autour de lui. Il s'agit là d'un tout petit livre et je suis heureuse de l'avoir découvert grâce à ma kiné avec qui je partage de nombreux ouvrages.
 

Il est temps pour moi de vous laisser à vos choix, ou pas, et nous nous retrouvons dans 2 semaines pour d'autres propositions

L'amitié ne consiste pas dans ces démonstrations excessives, dans une ardeur effrénée qui n'appartiennent qu'à l'amour. C'est un feu doux, mais toujours égal, qui nous réchauffe sans nous consumer.

Denis Diderot

 

Partager cet article

Repost 0
Published by danie - dans Si on lisait
commenter cet article

commentaires

Angelilie 17/09/2017 18:24

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement. un blog très intéressant et plaisant. J'aime beaucoup. je reviendrai. N'hésitez pas à visiter mon blog (lien sur pseudo). au plaisir

mme Bremond 17/09/2017 17:29

MERCI , Danie !!!

... BONNE LECTURE ... !!

Des bises ! b*

Hélène 17/09/2017 11:38

Malheureusement pas tellement le temps de lire !
J'ai vu le film tiré du dernier livre il y a peu de temps. Je n'en avais jamais entendu parler et ça m'a profondément choquée !
Merci pour ce partage
Bisous

bernath 17/09/2017 11:07

MERCI POUR CETTE FIDELE CHRONIQUE LITTERAIRE /// MERCI

Lamanuelle 17/09/2017 11:05

Merci de partager avec nous cette nouvelle série de livres! Bises Nadine

Présentation

  • : Le blog de Danie
  • Le blog de Danie
  • : Pour vous qui venez me visiter, j'ouvre toutes grandes les portes de mon jardin secret ! bonne visite....
  • Contact

mes boutiques

 

 SCRAPO 150[1]

scrapmalin

 

 wsb 259x95 banni$C3$A9re[1]

 

 

  logo[1]

 logo

 

Recherche

Les Défis mensuels chez

card and stamps addicts 

  header article tmpphpV6g7xb[1]

 

passion shabby   

 

 

52498310.jpg

 

 Steampuck scrap

 

  scrapr12[1]

i logo creablabla forum

  37816502_q.jpg

 

 

 

   

 

 

Blogs préférès-suite

http://scrapetfils.canalblog.com/

http://scrapitou.blogspot.fr/

http://scrapfolledingue.canalblog.com/

http://bouquet2dentelle.canalblog.com/

http://scrap-adrigane-athena.over-blog.com

http://petitapetitongrandit.eklablog.com

http://leblogdecath.canalblog.com

http://chezdametatale.canalblog.com/

http://chipounettenet.canalblog.com

http://scrap2cricri.canalblog.com

http://ptitslutinsetcie.canalblog.com

http://claudraypassions.canalblog.com

http://creasdeclaudine.canalblog.com

http://scraplavautin.canalblog.com

http://dansonslascrapucine.over-blog.com

http://labulledefibul.wordpress.com

http://lescartesdeflo.blogspot.fr

http://cartes-en-scrapbooking.com

http://fmere.canalblog.com

http://framboise8367.canalblog.com

http://francoiset.canalblog.com

http://espritscreatif.canalblog.com

http://ideesdeginiena.canalblog.com

 

http://isa78scrap-attitude.eklablog.net

http://bibikafeine.canalblog.com

http://bouquet2dentelle.canalblog.com

http://www.alittlemarket.com/boutique/ip9-303842.html

http://scrappassionsjo.canalblog.com

http://universdekaro.canalblog.com

http://lamanuelle.canalblog.com

http://lilasdeco.canalblog.com

http://creaaddict1.canalblog.com

http://jardindemady.canalblog.com

http://labrodeuseduruban.eklablog.com

http://mamievine.canalblog.com

http://mcl12scrap.canalblog.com

http://marinescrap.canalblog.com

http://lamurebrode.over-blog.com

http://papelicos.over-blog.com

http://mimijacq.canalblog.com

http://chezmiou@free.fr

http://nathalie81scrap.canalblog.com

http://lemondeenchantedemariposa.over-blog.com

http://pepsy-scrap.over-blog.com

http://scrapitchoune57.canalblog.com

http://reneessance.canalblog.com

http://latourdencre.canalblog.com

http://sandrinevachon.canalblog.com

http://sandy21.over-blog.com

http://leblogdesof.over-blog.com

http://labrodeuseduruban.eklablog.com

scrapclv.canalblog.com/

http://sophiecreas.canalblog.com

http://scrapmamette.canalblog.com

http://scrapisfun.canalblog.com

http://veroblabla.31.over-blog.com

http://www.wilwarine.be

http://winie166etandre.canalblog.com

http://athosmohican.canalblog.com/

 

Pages