Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2017 7 19 /02 /février /2017 10:00

Bonjour à vous qui partagez avec moi cette rubrique

Voici ce que j'ai à vous proposer pour cette quinzaine.

Il me faut vous avouer un petit secret... qui restera entre nous, bien évidemment lol !

Mes articles sur mes lectures sont programmés longtemps à l'avance car étant donné le nombre de livres que je dévore il me faudrait vous inonder de propositions à longueur de temps.

Nous sommes donc le 30 aout 2016 alors que je fais cet article, à quelques jours de partir pour les Alpes de Htes Provence, à Pra Loup.

Le garage vient de m'appeler, ma voiture sera réparée moyennant la somme de 400 € et j'ai donc donné mon accord pour que ce soit fait.

Mais, chutttt, on fait comme si on était à la mi-février 2017 !

La dernière fugitive par Chevalier Roman historique

Résumé :

Quand Honor Bright se décide à franchir l'Atlantique pour accompagner, au cœur de l'Ohio, sa sœur promise à un Anglais fraîchement émigré, elle pense pouvoir recréer auprès d'une nouvelle communauté le calme de son existence de jeune quaker : broderie, prière, silence. Mais l'Amérique de 1850 est aussi périlleuse qu'enchanteresse ; rien dans cette terre ne résonne pour elle d'un écho familier. Sa sœur emportée par la fièvre jaune à peine le pied posé sur le sol américain, Honor se retrouve seule sur les routes accidentées du Nouveau Monde. Très vite, elle fait la connaissance de personnages hauts en couleur. Parmi eux, Donovan, «chasseur d'esclaves», homme brutal et sans scrupules qui, pourtant, ébranle les plus profonds de ses sentiments. Mais Honor se méfie des voies divergentes. En épousant un jeune fermier quaker, elle croit avoir fait un choix raisonnable. Jusqu'au jour où elle découvre l'existence d'un «chemin de fer clandestin», réseau de routes secrètes tracées par les esclaves pour rejoindre les terres libres du Canada.

Ceux qui en parlent :

un fond historique, une héroïne discrète et naïve qui s'ouvre en faisant son apprentissage de la rude vie américaine, une histoire d'amour impossible, un peu d'action, des seconds rôles bien travaillés. Oui, Tracy Chevalier aurait pu nuancer son propos mais honnêtement, ce roman fonctionne parfaitement. J'ai pris plaisir à suivre Honor Bright tout en en apprenant plus sur les Quakers dont je ne connaissais que le nom mais aussi sur ce fameux et funeste Underground railroad, sans oublier une belle description d'une Amérique encore sauvage en 1850. Pour résumer, une écriture très fluide (difficile de faire plus) au service d'un beau roman historique qui mine de rien pointe du doigt une certaine hypocrisie autour de la question de l'esclavage et de son abolition. Alors si vous faites l'impasse sur l'art du patchwork particulièrement mis en avant (et qui alourdit certains passages j'en conviens) et que vous acceptez le rythme tranquille du récit, vous passerez un agréable moment de lecture.

Quant à moi :

Un récit qui se laisse lire, agréable malgré certaines longueurs en ce qui concerne la confection des patchwork et des quilts réclamés à cors et à cri lpar la belle famille orsque jeune fille se marie. Ce n'est pas ce que je préfère comme roman mais je suis persuadée que ce livre peut vous enchanter et vous vous faisant découvrir le mode de vie des Quakers dans les années 1850. Assez d'accord sur le fait que ça ferait un joli film romanesque.

 

Meursault, contre-enquête par Daoud  Roman sur l'Algérie

Résumé :

Un homme, tel un spectre, soliloque dans un bar. Il est le frère de l’Arabe tué par Meursault dans L’Étranger, le fameux roman d’Albert Camus. Il entend relater sa propre version des faits, raconter l’envers du décor, rendre son nom à son frère et donner chair à cette figure niée de la littérature: l’« Arabe ».
Iconoclaste, le narrateur est peu sympathique, beau parleur et vaguement affabulateur. Il s’empêtre dans son récit, délire, ressasse rageusement ses souvenirs, maudit sa mère, peste contre l’Algérie – il n’épargne personne. Mais, en vérité, sa seule obsession est que l’Arabe soit reconnu, enfin.
Kamel Daoud entraîne ici le lecteur dans une mise en abîme virtuose. Il brouille les pistes, crée des effets de miroir, convoque prophètes et récits des origines, confond délibérément Meursault et Camus. Suprême audace : par endroits, il détourne subtilement des passages de L’Étranger, comme si la falsification du texte originel était la réparation ultime.

Ceux qui en parlent :

Parfois aussi en littérature la vengeance est un plat qui se mange froid.
Le roman “Meursault, contre-enquête” de l’écrivain algérien Kamel Daoud, loin d’être un réchauffé de “L’étranger”, est un concentré savoureux.
Le plus connu des romans d’Albert Camus, le premier de la tétralogie “Le cycle de l’absurde”, méritait bien une suite. L’extravagance du meurtre, commis en 1942 sur une plage algéroise inondée de soleil, est ancrée dans les mémoires.
Le narrateur, Haroun, est aujourd’hui un vieil homme qui souvent ressasse devant son verre un passé vécu à son corps défendant. Jamais il n’a pu se défaire ni du fantôme de son frère qu’il a très peu connu ni de la tyrannie castratrice d’une M’ma toujours en vie.
Haroun n’avait que sept ans le jour où Meursault tua de cinq balles son frère Moussa, l’Arabe de “L’étranger”. L’acte de vengeance qu’il commettra vingt ans plus tard, aux premiers jours de l’indépendance en 1962, il le considère à posteriori comme une évidence, comme une catharsis nécessaire non pas tant pour lui-même mais pour sa M’ma…
Kamel Daoud, déjà connu pour son franc parler journalistique au Quotidien d’Oran, évoque le mal-être de la société algérienne constamment à la recherche de son identité. La perméabilité de ses contemporains à l’islamisation rigoriste des esprits, l’inquiète au plus haut point.

Quant à moi :

Mon inculture a fait que j'ai eu beaucoup de difficulté avec ce livre...

Du coup j'ai demandé : l'Etranger d'Albert Camus à ma médiathèque et je pense que je le relirais ensuite.

 

Le Petit Sauvage par Jardin  Roman d'amour mais pas que

Résumé :

Un jour, Alexandre Eiffel s'aperçoit avec effroi qu'il est devenu une grande personne, un empaillé de trente-huit ans. Esclave de son agenda, il ne copule plus guère et se prélasse sans honte dans la peau d'un mari domestiqué, indigne du petit garçon rebelle et vivant qu'il fut, celui à qui son papa disait : - Le Petit Sauvage, tu es un fou ! Alexandre décide de réveiller l'enfant en lui. Il quitte l'épouse qui lui servait de bouillotte, rachète la maison où vécut le Petit Sauvage, part retrouver la Société Secrète des Crusoé et surtout Fanny, son bateau bleu et ses lèvres inoubliables. Mais les ans ont passé et le retour aux amours enfantines ne pourra se faire que grâce à Manon, la contrôleuse des volcans, qui fait si bien l'amour dans les branches des arbres. Adulte qui joue à l'enfant, enfant qui joue à l'adulte, Alexandre est la création la plus originale de l'auteur du Zèbre.

Ceux qui en parlent :

Et si on écoutait un peu plus l'enfant qui est en nous !!! J'ai aimé cette lecture simple et franche. J'ai beaucoup aimé l'une des idées de ce livre qui consiste à arrêter de mentir, de dire réellement ce que l'on pense sans ce soucier des conséquences. Savoir dire avec sincérité à une personne que vous l'aimez malgré le fait que vous êtes déjà engagé dans une relation. Oser dire c'est fini à celle que vous aimez et ne pas avoir peur de la faire souffrir.
Encore une fois une très belle histoire d'amour.

Quant à moi :

Je n'avais jamais rien lu de cet auteur et de le voir régulièrement dans les émissions littéraires m'a donné l'envie de le découvrir.

C'est une lecture assez déroutante au tout début, enfin, en ce qui me concerne. Je ne voyais pas vraiment ou j'allais et il m'a fallu lâcher prise pour mieux comprendre le message ici délivré. Un retour sur notre enfance, comment en tirer les meilleurs souvenirs, comment oser ce qui est bien souvent impossible : dépasser ses propres contraintes et réaliser un rêve d'enfance. Très joli récit.

 

En vieillissant les hommes pleurent par Seigle Roman sur fond des années 60

Résumé :

9 juillet 1961.
Dès le lever du jour, il fait déjà une chaleur à crever. Albert est ouvrier chez Michelin. Suzanne coud ses robes elle-même. Gilles, leur cadet, se passionne pour un roman de Balzac. Ce jour-là, la télévision fait son entrée dans la famille Chassaing. Tous attendent de voir Henri, le fils aîné, dans le reportage sur la guerre d'Algérie diffusé le soir même. Pour Albert, c'est le monde qui bascule.
Saura-t-il y trouver sa place? Réflexion sur la modernité et le passage à la société de consommation, En vieillissant les hommes pleurent jette un regard saisissant sur les années 1960, théâtre intime et silencieux d'un des plus grands bouleversements du siècle dernier.

Ceux qui en parlent :

Je viens de refermer le livre de Jean-Luc Seigle, et je suis sonné par ce que je viens de lire. Que dire d'original sur un roman qui possède une telle force, qui vous chavire avec une telle émotion, estomaqué par sa puissance narratrice.
Monsieur Seigle vous venez de signer un livre qui longtemps m'habitera. Souvent des romans sont couronnés pour de mauvaises raisons, celui-ci lauréat du Prix RTL-Lire mérite ce prix pour les dix années à venir.
Oui, je vieillis et j'ai pleuré en lisant votre roman.

Quant à moi :

Voilà un livre différent, un roman et pourtant pas vraiment un roman, une tranche d'une vie "ordinaire" qui ne l'est pas vraiment. Une histoire forte et une belle preuve d'amour mais pas comme on l'entend dans les romans d'amours ordinaires. J'espère que comme moi vous aurez envie de le découvrir.

 

Me voici à la fin de cet article et, une fois n'est pas coutume, je vous propose une photo mystère.

Comme vous n'êtes pas nombreuses à être intéressées par cette rubrique se sera peut-être une non habituée qui recevra ma petite carte dentelle.

On se retrouve dans 2 semaines,

En espérant que certains de ces livres vous fassent de l'oeil,

Je vous embrasse toutes très amicalement

 

Si on lisait à la mi-février ?

Et c'est notre amie Lamanuelle qui a trouvé la bonne réponse. En plus de toutes les cartes d'anniversaire qu'elle reçoit actuellement elle recevra aussi ma petite carte en récompense à ce jeu !

Bon dimanche à vous toutes, chez nous, soleil et froid, je reste au chaud et profite du soleil à travers les vitres alors que zhom s'apprête à partir faire des photos d'oiseaux.

Partager cet article

Repost 0
Published by danie - dans Si on lisait
commenter cet article

commentaires

tinou66 20/02/2017 18:44

ta dreniere lecture me tente bien
merci pour cette rubrique bises

Thaly 20/02/2017 14:56

Effectivement, tu dois dévorer les livres pour nous en présenter autant à chaque fois !
Bises
Thaly

vynedu56 19/02/2017 23:41

Je note comme à chaque fois, ça me fait une liste de livres que je pourrai choisir à la médiathèque le jour où je serai en panne ! ;) Et aujourd'hui, je les trouve tous à mon goût ! Merci ! Par contre, quand je découvre que tu as préparé cette liste, il y a déjà 6 mois, j'en reste baba !!! Bizhs à toi ! Et bravo à Nadine !

Pimprenelle38 19/02/2017 22:45

Merci pour tes impressions de lecture ... Tous ont l'air intéressant, je verrai quand j'aurai un peu plus de temps et ma liste est déjà tellement longue !
Bises

chipinette 19/02/2017 17:48

bravo à Nadine pour avoir trouvé aussi vite
de belles lectures a decouvrir
bisous et douce soirée

Présentation

  • : Le blog de Danie
  • Le blog de Danie
  • : Pour vous qui venez me visiter, j'ouvre toutes grandes les portes de mon jardin secret ! bonne visite....
  • Contact

mes boutiques

 

 SCRAPO 150[1]

scrapmalin

 

 wsb 259x95 banni$C3$A9re[1]

 

 

  logo[1]

 logo

 

Recherche

Les Défis mensuels chez

card and stamps addicts 

  header article tmpphpV6g7xb[1]

 

passion shabby   

 

 

52498310.jpg

 

 Steampuck scrap

 

  scrapr12[1]

i logo creablabla forum

  37816502_q.jpg

 

 

 

   

 

 

Blogs préférès-suite

http://scrapetfils.canalblog.com/

http://scrapitou.blogspot.fr/

http://scrapfolledingue.canalblog.com/

http://bouquet2dentelle.canalblog.com/

http://scrap-adrigane-athena.over-blog.com

http://petitapetitongrandit.eklablog.com

http://leblogdecath.canalblog.com

http://chezdametatale.canalblog.com/

http://chipounettenet.canalblog.com

http://scrap2cricri.canalblog.com

http://ptitslutinsetcie.canalblog.com

http://claudraypassions.canalblog.com

http://creasdeclaudine.canalblog.com

http://scraplavautin.canalblog.com

http://dansonslascrapucine.over-blog.com

http://labulledefibul.wordpress.com

http://lescartesdeflo.blogspot.fr

http://cartes-en-scrapbooking.com

http://fmere.canalblog.com

http://framboise8367.canalblog.com

http://francoiset.canalblog.com

http://espritscreatif.canalblog.com

http://ideesdeginiena.canalblog.com

 

http://isa78scrap-attitude.eklablog.net

http://bibikafeine.canalblog.com

http://bouquet2dentelle.canalblog.com

http://www.alittlemarket.com/boutique/ip9-303842.html

http://scrappassionsjo.canalblog.com

http://universdekaro.canalblog.com

http://lamanuelle.canalblog.com

http://lilasdeco.canalblog.com

http://creaaddict1.canalblog.com

http://jardindemady.canalblog.com

http://labrodeuseduruban.eklablog.com

http://mamievine.canalblog.com

http://mcl12scrap.canalblog.com

http://marinescrap.canalblog.com

http://lamurebrode.over-blog.com

http://papelicos.over-blog.com

http://mimijacq.canalblog.com

http://chezmiou@free.fr

http://nathalie81scrap.canalblog.com

http://lemondeenchantedemariposa.over-blog.com

http://pepsy-scrap.over-blog.com

http://scrapitchoune57.canalblog.com

http://reneessance.canalblog.com

http://latourdencre.canalblog.com

http://sandrinevachon.canalblog.com

http://sandy21.over-blog.com

http://leblogdesof.over-blog.com

http://labrodeuseduruban.eklablog.com

scrapclv.canalblog.com/

http://sophiecreas.canalblog.com

http://scrapmamette.canalblog.com

http://scrapisfun.canalblog.com

http://veroblabla.31.over-blog.com

http://www.wilwarine.be

http://winie166etandre.canalblog.com

http://athosmohican.canalblog.com/

 

Pages