Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 08:27

Bonjour à vous qui vous intéressez à cette rubrique.

Pour cette quinzaine vous allez découvrir un peu plus de livres mais en fait il y a deux nouvelles qui se lisent, évidemment, très vite.

Voici ce que je vous propose pour commencer

Nos faces cachées par Harmon Roman Amitié-Amour-Guerre

Résumé :

Ambrose Young est beau comme un dieu. Grand, musclé, les cheveux jusqu'aux épaules et des yeux de braise qui vous transpercent le coeur. Le genre de beauté que l'on retrouve en couverture des romances, et c'est peu de dire que Fern Taylor en connaît un rayon. Elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu'il est si beau, Ambrose demeure inatteignable pour une fille comme Fern. Jusqu'à ce qu'il ne le soit plus...Nos faces cachées nous conte l'histoire de cinq jeunes hommes qui ont grandi ensemble et qui partent à la guerre. C'est une histoire de deuil. De deuil collectif et individuel, de deuil de la beauté, de vies brisées, d'identités perdues. L'histoire de l'amour que porte une fille à un garçon en mille morceaux, l'histoire de l'amour que porte ce guerrier meurtri dans sa chair à une fille ordinaire. Mais aussi l'histoire d'une amitié qui vient à bout des pires chagrins, d'un héroïsme qui dépasse sa propre définition. Une version moderne de La Belle et la Bête qui nous fera découvrir avec émotion qu'il y a un peu de Belle et un peu de Bête en chacun de nous...

Ceux qui en parlent :

Ce roman n'est pas un roman de jeunes filles à l'eau de rose, non, c'est un e magnifique histoire de tolérance, pleine de sensibilité et de bon sens.

Nos faces cachées est certes un roman qui parle de d'amour et de premiers émois entre jeunes gens, mais il parle surtout du handicap, de l'acceptation de l'autre, d'ouvrir les yeux sur la vraie beauté, celle de l'âme.
Des personnages riches et adorables, des moments d'humour et de profondes émotions.
Une lecture que je ne peux que recommander aux jeunes et aux moins jeunes, car nombreux sont ceux et celles qui comme moi, tout en étant adulte confirmée aiment se tourner vers la littérature jeunesse, lorsque les histoires sont belles et intelligemment écrites ce qui est tout à fait le cas ici.

Quant à moi :

Un livre fort et interessant qui m'a beaucoup plu même s'il s'adresse, à priori, aux lecteurs plus jeunes que moi. C'est une très belle histoire qui sort de l'ordinaire, très bien écrite, avec beacoup de sensibilité. Je suis d'accord avec la lectrice qui donne son avis et je vous laisse découvrir ce très joli roman.

 

La maladroite par Seurat traitant sur la Maltraitance

Résumé :

Inspiré par un fait divers récent, le meurtre d'une enfant de huit ans par ses parents, La maladroite recompose par la fiction les monologues des témoins impuissants de son martyre, membres de la famille, enseignants, médecins, services sociaux, gendarmes? Un premier roman d'une lecture bouleversante, interrogeant les responsabilités de chacun dans ces tragédies de la maltraitance

Ceux qui en parlent :

Dans ce roman choral où la parole est donnée à tour de rôle à la grand-mère, la tante, les institutrices, les gendarmes, le sentiment de culpabilité fait froid dans le dos. Sans dénoncer les uns ou les autres, sans remettre en cause le système éducatif ou l'administration, l'auteur fait intervenir tous ceux qui n'ont pas voulu ou pas pu intervenir, ou alors trop tard, pourtant conscients du drame qui se jouait devant leurs yeux. Il dresse un portrait de parents manipulateurs, calculateurs, pourtant tout sourire et aimant. Sans voyeurisme, pesant chaque mot, l'auteur nous offre un roman sincère, troublant et sensible sur la maltraitance.

Quant à moi :

Un livre coup de poing, un récit parfait, d'une grande justesse et je sais de quoi je parle. Cette lecture m'a longuement habitée, bien après avoir reposé ce témoignage. A lire absolument.

Le Réseau Corneille par Follett tome 1 et 2     Résistance seconde guerre mondiale

Résumé :

Fin mai 1944, les armées alliées préparent le débarquement sur les côtes normandes. Dans le village de Sainte-Cécile, à quinze kilomètres de Reims, les Allemands ont installé un central téléphonique à l'intérieur d'un château historique.

En vain, l'aviation britannique a essayé de détruire cette place stratégique. Un raid des résistants locaux organisé par Betty Clairet, major de vingt-neuf ans dans l'armée anglaise, s'est également soldé par un échec car le MI6 avait sous-estimé les effectifs de la garnison.

Ceux qui en parlent :

Ce roman, lu deux fois à quelques années d'intervalle comme j'ai tendance à le faire avec les romans de Ken Follett, m'a complètement séduite.
Est-ce parce que la plus grande partie de l'action se passe en France ? Je pencherais plutôt pour son rythme, ses multiples rebondissements, ses personnages, son suspense...
Ken Follett est un auteur adepte du récit manichéen ; il l'assume. Or, quel autre contexte que celui de l'Occupation pourrait lui donner une aussi bonne légitimité ? Puisque personne ne va remettre en cause que les Nazis sont les Méchants et que les Résistants sont les Gentils, pourquoi ne pas s'en donner à coeur joie ?
On parie que vous y prendrez plaisir vous aussi ?

Quant à moi :

Deux très bons livres, une écriture aisée pour un sujet qui n'a rien de facile. En plus de l'action menée par l'armée britannique l'auteur nous fait partager les joies, les peines, les amours de ses protagonistes. Je trouve que c'est un peu trop

Inconnu à cette adresse par Kressman Taylor Correspondance entre deux amis au cours de la seconde guerre mondiale

Résumé :

Martin Schulse, Allemand et Max Eisenstein, juif Américain, sont deux galeristes associés, aux États-Unis. Ils sont surtout deux amis fervents, deux frères.
Malgré l'installation de Martin à Munich, ils poursuivent leur amitié à travers des lettres chaleureuses, passionnées. En juillet 1933 pourtant, les doutes et le malaise de Martin face aux remous du gouvernement allemand font vite place à un antisémitisme que ne tempère plus la moindre trace d'affection.
D'une cruauté imparable, sa décision tombe comme une sentence : "Ici en Allemagne, un de ces hommes d'action énergiques, essentiels, est sorti du rang. Et je me rallie à lui."

Ceux qui en parlent :

La perfection en 73 pages , remerciements et postface inclus .
En un peu moins de 20 lettres , cette nouvelle épistolaire , épurée à l'extrême , réussit le tour de force de passionner , toucher , attrister et surprendre un lecteur qui , finalement , n'y opposera qu'un seul bémol : sa brièveté !
Max Eisenstein – Martin Schulse .
Deux amis propriétaires d'une galerie d'art à San-Francisco .
Novembre 1932 , première missive de Max , d'origine juive , à son ami Martin , de retour à Munich .
Deux visions antagonistes d'un nazisme balbutiant ses premières gammes et c'est une amitié qui va , non contente d'exploser en plein vol , se muer progressivement en aversion réciproque la plus profonde .
Deux intimes , véritables symboles d'une Histoire déjà en marche .
Tension maximale , final époustouflant , bonheur total !
Ce bouquin est un véritable condensé d'émotions qui , au pire devrait vous faire passer un excellent moment , au mieux , vous apparaître comme étant désormais incontournable !

Quant à moi :

Une nouvelle que je ne peux que vous recommander. C'est juste parfait et pour moi je le classe dans ma liste de diamand bien que ce soit la seconde fois que je le lise !

L'élixir d'amour par Schmitt Correspondance entre deux amants

Résumé :

Existe-t-il un moyen infaillible de rendre quelqu’un amoureux? Séparés, Louise et Adam habitent désormais à des milliers de kilomètres, lui à Paris, elle a Montréal. Par courrier, ils se lancent un défi : provoquer l’amour à coup sûr. Leurs échanges épistolaires, tout en évoquant les blessures du passé, racontent leur nouvelle vie, leurs nouvelles aventures et leurs réflexions sur le mystère des attirances et des sentiments. Mais ce jeu qu’est l’élixir d’amour – un piège qui provoque la passion – ne cache-t-il pas une autre manipulation?

Ceux qui en parlent :
L'auteur aborde ici les sentiments amoureux avec une plume parfaite. Ce roman épistolaire entre deux anciens conjoints dont la relation s'est terminé il y a peu, nous montre plusieurs aspects, plusieurs manières d'aborder l'amour. Car si il y a un sentiment qui transparait tout au long du livre, c'est bien le fait qu'il y'ai plusieurs formes d'amour et que chacun y ai droit.
Alors bon, il y a toute de même une petite histoire en toile de fond, et on se doute bien qu'a la fin du livre, l'un des deux va forcément arnaquer l'autre d'une quelconque manière. Mais ce n'est pas ça l'important. Tout réside dans les idées, les thèmes abordés et l'évolution des sentiments amoureux des deux protagonistes.

Quand à moi :

Une nouvelle sympa, un jeu de cours après moi que je t'attrape sur fond de courrier échangé. C'est intéressant même si, en ce qui me concerne, ça ne m'a pas profondément touchée.
 

Voilà, mes amies, c'est terminé pour aujourd'hui et j'espère que vous trouverez des idées de lectures dans tout ceci.

Je vous remercie de faire vivre cette rubrique et pour les com' que vous y laissés même si certaines d'entres vous regrettent de n'avoir plus le temps ou la possibilité de lire.

Pour celles qui ont des problèmes de vue je vous rappelle qu'il existe des livres "grands formats" justement pour celles et ceux qui ont perdu leur acuité visuelle. Ce n'est peut-être pas parfait mais ça peut aider pour se replonger dans quelques livres (il ne se font pas tous dans ce format.)

Je vous retrouve dans 2 semaines pour de nouveaux échanges

Et vous embrasse toutes très amicalement.

Published by danie - dans Si on lisait
commenter cet article
21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 08:00

Bonjour à vous toutes qui transitez par chez moi en ce mercredi.

Un grand merci pour vos com' laissés ici ou sur ma page Facebook.

Facebook que je survole seulement, raison pour laquelle il vaut mieux me laisser un mail si vous attendez une réponse de ma part sur un sujet ou un autre.

Pour reprendre le fil de nos échanges je vous propose de voir les petites cartes que j'ai préparées afin de remercier celle qui répond la première lorsque je publie une photo mystère.

Ce sont des cartes relativement petites car il me faut gérer mon budget "frais postaux"...

Modèles faits avec des grilles Pergamano
Modèles faits avec des grilles Pergamano
Modèles faits avec des grilles Pergamano

Modèles faits avec des grilles Pergamano

Ces autres petits modèles

à gauche modèle d'une grille, à droite deux modèles trouvés sur le net
à gauche modèle d'une grille, à droite deux modèles trouvés sur le net
à gauche modèle d'une grille, à droite deux modèles trouvés sur le net

à gauche modèle d'une grille, à droite deux modèles trouvés sur le net

Ainsi que

modèles du net
modèles du net
modèles du net

modèles du net

Ces modèles sont petits mais ils occupent bien mon temps mine de rien !

Se sera tout pour aujourd'hui même si j'ai d'autres petites cartes à vous présenter.

Bien, une photo de nos vacances puisque c'est encore d'actualité.

Et se sera cette grosse mémère marmotte que j'adore !

Lorsque je l'ai vu je lui ai tout de suite dit qu'elle devait être ma soeur pour être aussi ronde, dodue, grassouillette frisant un certain embonpoint mdr !

J'en ai encore plein d'autre à vous montrer et je vous raconterais comment je les ai rencontrées mais se sera pour un prochain article.

Je file voir mon tonton et vous retrouve, si tout va bien, dès samedi prochain.

Je vous embrasse très amicalement et portez-vous bien !

 

Retour en dentelle
19 septembre 2016 1 19 /09 /septembre /2016 15:00

Bonjour mes amies !

Tout d'abord un grand merci pour les com' que vous avez laissés sur mes articles programmés.

C'est ce que j'ai regardé en priorité lorsque j'ai enfin mis mon ordi en fonction je l'avoue.

Dans ma boite mail il n'y avait que 537 messages de toutes sortes alors, vous le comprendrez aisément, j'ai fait un grand nettoyage par le vide et n'ai gardé que les mails très importants.

Je reprendrais le cours de mes visites chez vous d'ici à très peu de temps j'imagine.

Donc, nous sommes bien rentrés à l'appart' dès lundi dernier après 5 jours complets passés à Pra-Loup, dans les Alpes de Hautes Provence, à 8 kms de Barcelonnette.

Nous logions dans une station de ski alors là, rien à dire. C'est moche un village de ski sans neige et avec peu de personnes pour y vivre.

L'hôtel et, juste en descendant de la station, voici ce que nous avions comme paysage
L'hôtel et, juste en descendant de la station, voici ce que nous avions comme paysage

L'hôtel et, juste en descendant de la station, voici ce que nous avions comme paysage

Mais l’hôtel était bien sympa et pour ces quelques jours j'avais opté pour une formule "tout inclus".

Pour celles et ceux qui ont bon appétit c'est vraiment super et pour les autres, aucune raison de se forcer, ne consommer que ce dont on a besoin ce qui fut mon cas et j'ai toujours pu faire des repas très équilibrés.

Donc, buffet à volonté le matin

Et buffet à volonté le soir avec toujours un plat de poisson dont je me suis régalée.

Et, entre les deux, on pouvait prendre, au buffet du matin, tout ce dont on avait besoin pour le pique-nique du midi.

Ce qui fait que je n'ai quasi rien dépensé pendant ce séjour. Juste deux arrêts dans des p'tits bistrots histoire de prendre un thé et un panaché pour zhom.

 

En quittant Pra-loup nous sommes allés rendre visite à la petite sœur de zhom, Martine et de son époux Daniel. Ils habitent un charmant petit village en Drôme Provençale : Rousset les Vignes.

 

La rue principale et deux vues de leur terrasse
La rue principale et deux vues de leur terrasse
La rue principale et deux vues de leur terrasse

La rue principale et deux vues de leur terrasse

Nous étions donc deux couples comprenant juste 3 Daniel (le). Un coup à ne pas s'y retrouver, oui, vous avez raison ! 

Heureusement que :

- j'ai décidé depuis 15 ans maintenant que de Danielle je passais à Danie,

- que mon zhom a été surnommé Kiki par Margaux alors qu'elle était toute petite et que ça lui est resté.

- il n'y avait donc plus qu'un Daniel dans le groupe de quatre et on s'y est retrouvé lol !

Le samedi après-midi nous sommes allés faire une balade dans le tout petit village de Roquebrune et avons profité des indications de Daniel pour découvrir le paysage et une toute petite chapelle.

 

De retour chez moi depuis une semaine !
De retour chez moi depuis une semaine !

Le lendemain nous sommes allés à Rémuzat voir les vautours en vol.

Si vous êtes stressés, si vous vous sentez dépassés par les évènements et qu'il vous faut du calme, de la sérénité, faites le trajet, je vous garantis un résultat immédiat.

Les nerfs se dénouent, le calme entre en nous et nous ne pensons plus à rien qu'à admirer ces immenses oiseaux qui passent à quelques petits mètres de nous dans un silence absolu.

La zénitude, si ça existe, c'est là qu'on peut la toucher du doigt, c'est sublime

 

 

 

De retour chez moi depuis une semaine !
De retour chez moi depuis une semaine !

Ensuite pique-nique et petite sieste au bord du petit lac du Pas des Ondes à Cornillon sur l'Oule. Un lac vraiment très beau dans un environnement superbe.

 

 

De retour chez moi depuis une semaine !
De retour chez moi depuis une semaine !

Nous avons quitté notre famille et cette magnifique région le cœur gros pour retrouver notre région de plaine. Heureusement que nous y avons nos enfants et mon Téléa, ça fait passer la pilule et rend le retour moins triste !

La semaine a filé à toute vitesse et j'ai été fort occupée par diverses visites rendues à ma tantine, à mon amie Evelyne, mon tonton, à bouquiner,  à un après midi passé au bord de l'étang de Villemaur (avant qu'il ne pleuve à dit mon zhom !) (et il a eu grandement raison)

Bref, je me retrouve à ce nouveau lundi en n'ayant pas fait grand chose  tout en n'ayant pas eu de temps pour venir vous donner de mes nouvelles.

Je pense avoir fait un raccourci intéressant de ces quelques jours passés loin de vous et si

aujourdhui je vous ai mis ces quelques photos,  j'y reviendrais plus en détail au fil de mes articles qui reprendront mercredi je pense.

Demain nous avons notre réunion au club de lecture pour la rentrée littéraire et j'avoue que je n'ai rien préparé. Une fois n'est pas coutume, je me laisserais porter pour ce retour dans l'actualité. De très nombreux livres sont parus, j'en ai déjà commandés plusieurs à ma médiathèque mais je crains de ne pas les avoir en mains avant un temps certain.

Pas grave j'en ai encore pas mal dans ma pile à lire et Martine m'en a prêté deux qui devraient bien me plaire.

Voilà mes amies ce sera tout pour aujourd'hui.

Je vous souhaite un très bon début de semaine,

De belles éclaircies dans ce temps qui est devenu tout chagrin d'un seul coup,

De bons moments de créativité, de belles balades et pour tout dire, tout ce que vous souhaitez.

Je vous embrasse et vous dis à tout bientôt

 

Published by danie - dans Mon blabla
commenter cet article
11 septembre 2016 7 11 /09 /septembre /2016 08:00

Bonjour à vous qui vous intéressez à cette rubrique consacrée à la découverte de nouvelles lectures, voire d'y redécouvrir, peut-être, des livres qui vous auraient passionnées à un certain moment de votre vie..

N'oubliez surtout pas que cette rubrique est aussi la votre et que je suis toujours aussi désireuse d'y retrouver vos coups de cœur.

Cette semaine je vous livre 5 lectures dont une "Nouvelles" très courte.

La couleur du lait par Leyshon Roman sur la condition de la femme (1831 en Angleterre)

Résumé : En cette année 1831, Mary, une fille de 15 ans entame le tragique récit de sa courte existence : un père brutal, une mère insensible et sévère, en bref, une vie de misère dans la campagne anglaise du Dorset.
Simple et franche, lucide et impitoyable, elle raconte comment, un été, sa vie a basculé lorsqu'on l'a envoyée travailler chez le pasteur Graham, afin de servir et tenir compagnie à son épouse, femme fragile et pleine de douceur.
Elle apprend avec elle la bienveillance, et découvre avec le pasteur les richesses de la lecture et de l'écriture.. mais aussi l'obéissance, l'avilissement et l'humiliation.
Finalement, l'apprentissage prodigué ne lui servira qu'à écrire noir sur blanc sa fatale destinée. Et son implacable confession.


Ceux qui en parlent :

Ecrit sous la forme d'une confession, « La couleur du lait » se présente comme le témoignage d'une jeune fille de quinze ans soucieuse de tenir sa promesse et de livrer son histoire le plus fidèlement possible. le récit se fait donc à la première personne et nous plonge directement au coeur des évènements. Difficile alors de ne pas ressentir de l'empathie à l'égard de cette jeune fille atypique à la chevelure blanche et à la patte folle qui, malgré son ignorance et son manque d'instruction, fait preuve d'une lucidité admirable. La langue employée est brute, mal dégrossie, comme l'éducation de Mary, tout juste commencée et trop vite interrompue. Les phrases sont courtes, simples, dépourvues de majuscules et néanmoins percutantes, non dénuées de charme et de poésie. le ton de la confidence donne une saveur particulière au texte, presque solennelle, vitale. C'est avec beaucoup de simplicité et de sincérité que la narratrice nous confie l'injustice dont elle a été victime et contre laquelle elle ne peut rien faire. Un texte magnifique et poignant, qui m'a profondément émue.

Quant à moi :

Je me retrouve complètement dans la critique citée ci-dessus. Au tout début de ma lecture j'ai été intriguée par cette façon d'écrire, des phrase courtes, pas de majuscules, un langage qui n'est plus le notre mais qui nous touche au coeur. Il faut juste avoir conscience que nous lisons une confession. Cette jeune fille nous livre une une tranche de sa courte vie. C'est un livre que je ne peux que vous recommander chaudement.

 

La carapace de la tortue par Hubert Nasser Culture, Amitié, différence

Résumé : « Oui, … je suis venue sur terre comme une tortue, encombrée d’une carapace. Qui rentre la tête quand le monde extérieur est trop douloureux. J’ai essayé de leur faire comprendre qu’ils n’y pouvaient rien. Que j’étais maladroite et disgracieuse malgré eux. Malgré moi. […] Étonnant d’imaginer que les personnes disgracieuses n’ont pas conscience de leur laideur. Je l’ai toujours su, évidemment. Même si j’ai préféré considérer cela avec indulgence. Comment survivre sinon ? »

Ceux qui en parlent :

Un très joli moment passé avec cette lecture.
Quelques touches de "ensemble c'est tout" et de "l'élégance du hérisson", beaucoup de sensibilité, de personnages attachants et une ambiance chaleureuse et feutrée qui m'a transportée. La première partie du livre raconte l'histoire de cette jeune femme, grosse, laide, sans grâce, renfermée, timide, mais qui s'accroche, qui décide de changer quelque chose à sa vie et qui va être prise en charge, malgré elle, par les habitantes de l'immeuble de sa tante.
Des portraits truculents de femmes très différentes, très réalistes, avec des défauts et des qualités qui font qu'on les aime malgré tout.
Ensuite, le roman change puisqu'il passe au journal intime de l'héroïne. Au départ, cela ma gêné et meme agacé car j'étais bien dans le récit et ne voulais pas que cela change !
Finalement, je m'y suis faite et ai également apprécié cette parenthèse.
Enfin, la dernière partie reprend le schéma narratif de la première.
J'ai adoré, vraiment et suis restée longtemps dans l'atmosphère du roman.

Quant à moi :

Un livre qui m'a beaucoup plu.

Oui, on peut y retrouver de cette saveur de "ensemble c'est tout" et c'est un compliment car j'ai adoré ce livre.

L'histoire de Clothilde pourrait être triste mais il se dégage de ce récit tellement de bons sentiments que ça n'est pas pesant. On aime cette jeune fille pas comme les autres et je crois que nous pouvons toutes nous reconnaitres, plus ou moins, en elle. Un très bon moment qui ne m'a laissé que de bons souvenirs même si... vous le saurez en découvrant ce livre !

 

 

Quelqu'un pour qui trembler par Legardinier  Comédie-fiction-humour-amour

Résumé :

Un médecin parti au bout du monde apprend que la femme qu’il a autrefois quittée a eu une fille de lui. Décidé à découvrir celle qui n’est plus une enfant, il rentre. Quelle place peut-il trouver auprès de cette jeune femme pour qui il a moins fait que pour n’importe quel inconnu ?

Ceux qui en parlent :

Le Gilles Legardinier 2015 se pare d'une teinte bleutée, un félin coussinet accueillant le lecteur. C'est très exactement le sentiment ressenti lors de cette lecture ; ambiance duveteuse, l'impression de se mouvoir dans un environnement de velours.
Quelqu'un pour qui trembler, ou ce que l'on peut ressentir en tant que parent, entre joies et craintes. L'éventail des personnages proposés est une fois de plus haut en couleur et permet à l'auteur de déployer tout son talent de conteur ainsi que les valeurs humanistes qui définissent son inimitable patte (de velours).

Certains auront peut être l'envie de dire que la recette est archiconnue et qu'elle ne sert qu'à faire étalage de bons sentiments. Tant mieux, ai-je envie de dire, je préfère tellement côtoyer la gentillesse collante comme un bonbon acidulé que la méchanceté poisseuse.

Quant à moi :

Voici un livre qui va combler de plaisir toutes les lectrices assidues de cet auteur. Comme il l'est dit dans le commentaire ci-dessus, c'est doux, plein de bon sentiments, ça se lit facilement et quand on a terminé ce livre on peut dormir tranquille, le monde des bisounours n'est pas loin. Un très joli conte à n'en pas douter.

 

La drôle de vie de Zelda Zonk par Peyrin Comédie romantique

Résumé :

Et si tout le monde pouvait changer de vie ? Foutu mardi, foutue pluie... Sur cette route d'Irlande qu'Hanna a prise tant de fois pour aller à son atelier, c'est l'accident. À l'hôpital, la jeune femme se lie avec Zelda, sa voisine de chambre de 85 ans, positive et joyeuse, experte en broderie. Mais Hanna sent un mystère chez la vieille dame, qui esquive toute question précise sur son passé. Que peut-elle avoir à cacher, à son âge ?

Ceux qui en parlent :

j'ai été très vite intéressée par le roman, je ne savais pas à quoi m'attendre, ce qui est plutôt bien, entre nous soit dit. Pas d'attentes, pas de déceptions ! Mais ce que j'ai découvert m'a totalement bluffée.
J'ai commencé le bouquin sans savoir quoi trop en penser. D'ailleurs, je n'ai pas trop su quoi en penser jusqu'à une centaine de pages. C'était intéressant, je sentais que chacun des personnages était travaillé, mais c'était un peu lisse, quand même. J'avais un petit peu de mal à me dire que c'était autre chose qu'une lecture plaisante.
Et puis d'un seul coup, voilà qu'Hanna semble vivre un énorme tournant dans sa vie, petit à petit, mais indéniablement, et paf, là, ma lecture est devenue quasiment addictive. J'avoue que c'est monté crescendo avec une belle maîtrise de l'ensemble, vraiment. La tension a été maintenu, le rythme aussi… nickel !

Quant à moi :

Un livre de reflexions, certes mais pas un livre qui m'a captivé comme les lectrices qui donnent leur avis sur Babelio ou les critiques sont toutes bonnes. Alors oui, c'est joliment écrit et il est facile de se laisser prendre dans les filets de ce livre, c'est indéniable. Mais dès le début j'ai compris la trame de ce livre et du coup il a perdu, à mon sens, beaucoup de son attrait. Cependant je ne peux que le recommander à toutes celles qui aiment les histoires d'amitié et d'amours même si ces derniers sont un peu contrariés.

 

La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules par Delerm Nouvelles

Résumé :

On dit que la vie n'est pas simple et que le bonheur est rare. Pour Philippe Delerm, il tient en trente-quatre "plaisirs minuscules". Il évoque ici tour à tour, sous forme de petites séquences, la satisfaction immense qu'il tire tantôt de petits gestes insignifiants, tantôt d'une bienheureuse absence de gestes.

Toutes les saisons sont évoquées dans ce petit ouvrage délicieux qui s'apparente presque à un manuel du bonheur à l'usage des gens trop pressés.

Ceux qui en parlent :

Philippe Delerm nous rappelle que la vie est aussi faite de petits moments anodins, dont on oublie combien ils sont agréables. Alors bien sur, chacun retrouvera ici ou là certains de ces menus plaisirs, le sourire aux lèvres, la salive à la bouche. On trouvera chacun d'entre nous à rajouter à la liste non exhaustive de Delerm, un de ces minuscules plaisirs.
Très agréable à lire, Delerm remporta un énorme succès avec ce livre. Et le fit découvrir à un plus large public. A force d'aller toujours plus vite, de vouloir tout, tout de suite, on en oublie que le bonheur est aussi fait de ces petits moments là. En forme d'apesanteur, de parenthèse délicate. Pas inoubliable, faut qu'en même le dire, des instantanés qui réveillent nos sens. de minuscules plaisirs pour une sympathique lectur

Quant à moi :

Un livre que je conseille à celles et ceux qui ont déjà des souvenirs anciens... pas aux moins de 20 ans qui ne peuvent pas connaitre toutes ces sensations qui remontent de loin. Et pourtant, si, pourquoi pas, à ces jeunes aussi qui ont envie de savoir de quoi nos souvenirs se sont enrichis à fil des ans. Tout ne m'a pas parlé dans ce tout petit livre de 93 pages qui se lit d'une seule traite mais tout de même, beaucoup de souvenirs sont remontés à la surface. Surout la première nouvelle : "un couteau dans la poche" et d'autant plus que je venais de terminer le livre de Legardinier dont je vous parle ci-dessus. Ce petit couteau intervient dans ce livre de façon émouvante.

Il est temps pour moi de vous quitter et de vous laisser choisir parmi ces livres celui qui vous correspond le mieux.

Je vous souhaite une très bonne lecture

Et une très belle quinzaine.

Je vous embrasse toutes très amicalement

Published by danie - dans Si on lisait
commenter cet article
7 septembre 2016 3 07 /09 /septembre /2016 08:16

Ça y est, nous sommes en vacances (enfin, j'espère puisque je programme cet article lol)

Et je vous propose un petit tour dans les cartes que j'ai faites avec le forum Love Shabby Chic, sous la houlette de notre amie Nath81 pour les cartes et Martine pour les tags

lift d'un tag avec Martine
lift d'un tag avec Martine

lift d'un tag avec Martine

Pour répondre à une carte simple, je crois, je n'ai pas noté mais Nath me le dira j'imagine

Love Shabby Chic

Voici deux cartes que j'ai réalisées pour deux sketchs

La jolie dame sur la photo de droite m'a été offerte par Linedefrance
La jolie dame sur la photo de droite m'a été offerte par Linedefrance

La jolie dame sur la photo de droite m'a été offerte par Linedefrance

A présent je vous présente une carte que j'ai faite pour répondre à une propositon de tuto.

Si je n'avais pas compris le pliage j'ai tout de même obtenu une carte assez jolie grâce au super coeur qui la décore.

Alors je vous donne l'adresse où le trouver :

Chez Isabelle

Je vous ai déjà parlé de sa petite boutique et je vous conseille d'y faire un tour car vous y trouverez votre bonheur à petit prix.

N'hésitez pas à me demander ses coordonnées perso si vous voulez la joindre car elle peut aussi agrandir ou réduire ses modèles, selon votre choix.

Love Shabby Chic
Love Shabby Chic
Love Shabby Chic

Et comme je m'étais bien bagarée avec ce tuto je l'ai réitéré une fois acquis la certitude que j'étais dans le bon format

Love Shabby Chic
Love Shabby Chic

Voilà mes amies ce que je voulais vous présenter aujourd'hui.

Je ne vous fais pas plus de blabla puisque je ne suis pas "en direct".

Je vous laisse sur une photo de mon zhom cette fois-ci et je vous présente le musée Saint Loup et ses trompe l'oeil. Bien sur ce musée se trouve dans notre ville de Troyes.

Je vous embrasse toutes et lirais vos com' avec grand plaisir dès mon retour.

 

Love Shabby Chic
Love Shabby Chic
Published by danie - dans carterie
commenter cet article
3 septembre 2016 6 03 /09 /septembre /2016 08:19

Bonjour à vous toutes qui passez par chez moi en ce premier WE de septembre.

Un grand, très grand merci à vous pour les commentaires laissés suite à la parution de mon dernier article vous présentant Diddy.

Vos encouragements et les compliments que vous avez laissé à cette jeune femme m'ont beaucoup touchés. Nous sommes de tout cœur avec elle afin qu'elle surmonte cette épreuve bien trop difficile pour un être aussi jeune.

J'espère que toutes les reprises, travail, scolarité, se sont bien passées et que vous tenez la forme.

Notre petite C3 est réparée, enfin, pour ce qui était visible comme problèmes car il reste quelques soucis liés sans doute à l'électronique mais qui vont et viennent. Ça n'a pas pu être traité car, comme par hasard, rien n'a pointé le bout de son nez lors du séjour de notre titine chez le garagiste.

Ça nous a couté autant que notre séjour à Pra loup et on s'en serait bien passé.

Mais bon, on part quand même en ce disant qu'avec un peu de chance elle va tenir le coup suffisamment longtemps pour que l'on se refasse une santé financière.

Au cours de ces mois de juillet et aout je n'ai guère créé et je me demande pour quelle raison j'ai autant eu la flemme.

J'ai quand même la réponse, en partie et ça tient au fait que le magazine auquel je suis abonnée ne me propose rien qui m'emballe. Je tourne et retourne les pages sans que rien ne me plaise et c'est quand même bien dommage car il coute suffisamment cher pour que nous y trouvions notre bonheur... Mon abonnement est payé pour encore une année, ensuite il me faudra sans doute en chercher un autre plus attrayant.

Voici tout de même ce que j'ai à vous proposer.

Voici, entre autre, ce que j'ai envoyé à mon amie Adeline-fibul' pour son anniv'

Un brin de dentelle

Et à mon amie Béa

Un brin de dentelle

Ce sont deux modèles que j'ai trouvé sur le net.

Si vous, mes amies, qui comme moi, dentelez et que vous avez la suite de l'alphabet dans ce format, je suis preneuse ! Je l'aime énormément et je trouve que ça fait de jolies cartes personnalisées.

Puis celle-ci

Un brin de dentelle

Et nous terminons avec ce magnifique papillon.

Un brin de dentelle

Se sera tout pour aujourd'hui et je vais essayer de programmer quelques articles qui arriverons alors que je serais dans les Alpes de Htes Provence à respirer le bon air de la montagne.

Et, pour terminer, la preuve en image que la soeur de zhom et son époux sont de vrais randonneurs.

Les voici dans le massif des Bauges, situé à cheval sur les départements de la Savoie et Hte Savoie et culminant à 2 200 m d'altitude.

Je vous souhaite un excellent WE

Et vous embrasse toutes très amicalement.

Un brin de dentelle
Un brin de dentelle
Published by danie
commenter cet article
28 août 2016 7 28 /08 /août /2016 17:00

Samedi 27 aout

Bonjour à vous toutes qui, malgré la chaleur accablante qui nous perturbe toutes depuis le début de la semaine, prenez tout de même le temps de passer par chez moi.

Il fait vraiment trop chaud pour scrapper, voire même pour faire ce tout petit article.

J'attends l'arrivée de BB Armand et ça va être une grande première pour lui comme pour nous car il va passer la nuit vers nous et ne repartira qu'en début d'après midi demain.

Je crains qu'il ne soit un peu dépaysé lui qui a tellement l'habitude de vivre entouré de ses parents. Gabriel et Ornella sont toujours en train de jouer avec lui, de lui faire des bisous, des câlins... Mais ça va aller, j'en suis certaine.

Cet été nous aurons bien profité de nous tout petits et ils étaient encore avec nous hier.

Ce sont de grandes journées lorsqu'ils sont là et nous essayons de faire un maximum d'activités.

Une fois qu'ils seront tous repartis demain après midi il nous faudra attendre les vacances de la Toussaint pour les avoir à nouveau vers nous. Franchement, j'ai hâte, hé oui, ça peut vous paraitre excessif, mais si, j'ai hâte.

Dimanche 28 aout

J'avais commencé cet article avant l'arrivée de BB

Et je le reprends alors que tout le monde vient de repartir. Enfin, j'ai fait une tite sieste après leur départ car j'ai passé une nouvelle nuit blanche. Ce sont mes douleurs de sciatique et de genoux qui m'ont fait me lever sinon je crois que j'y serais encore tant j'ai de sommeil de retard...

Et pas de la faute de BB qui dort comme un ange mais à cause de la chaleur accablante, du manque d'air malgré le petit ventilo.

Du coup à 21h BB était endormi et moi je me suis fait violence pour me mettre au lit vers 23h vu que normalement il se lève entre 5h et 5h30. Mais pas moyen de trouver le sommeil. J'ai donc passé mon temps à bouquiner, boire du lait (ça fait dormir, mon oeil !), bref à faire ma vie plutôt qu'à me reposer.

A 5h08 il a émis quelques sons et j'ai foncé à la cuisine lui préparer son bib. Ca n'a pourtant pas été long et pourtant il s'était rendormi et ce jusqu'à 6h30 passée.

Je n'avais plus eu de BB à dormir depuis la fin de l'enfance de Margaux  mais j'ai retrouvé, intacts, toutes mes sensations, mes alertes, mes réflexes.

Ce BB est en or car c'était la 1ere fois qu'il dormait chez nous et il a été sage comme une image, un amour de BB.

Et ce midi son papa accompagné de Gabriel et Ornella sont venus partager notre repas.

La maman était à l'école à préparer la rentrée de jeudi car elle est instit' en primaire.

Il faisait tellement chaud que j'ai ouvert les 4 fenêtres de l'appart' espérant faire un semblant de courant d'air mais que nenni, rien du tout.

Téléa

Du coup ça a été aussi une première pour Téléa qui a dormi au milieu de nous tous. Il a eu la bonne intelligence de ne pas venir sur notre lit sinon ça aurait été un drame avec zhom. En fait il a beaucoup dormi sur la table du balcon. J'ai craint qu'il ne saute pour retrouver ses compères mais non, il a été très raisonnable et attendu que nous lui ouvrions la porte de l'immeuble ce matin pour aller faire ses besoins.

Depuis qu'il sort il se retient des heures durant pour ne pas aller dans sa litière. Ca lui arrive de rentrer en début d'après midi et il ne refait ses besoins que le matin suivant. Je trouve ça complètement fou.

Bon, voilà, j'en ai terminé avec ce dernier épisode de mes loulous

Vacances, vous avez dit vacances ?

Vous ai-je dit que j'ai pris une grande décision ?

Partir en vacances du 4 au 10 septembre à Pra Loup, près de Bercelonnette, dans les Alpes de Htes Provence.

Sauf que j'ai été très présomptueuse, je n'ai pas pris d'assurance annulation.

Et que ma petite C3 nous pose un gros problème depuis dimanche 21.

La soufflerie de la clim' s'est mise à souffler comme une cinglée, ne fait ni du chaud, ni du froid, la température extérieure tout simplement. Mais franchement, c'est l'horreur de supporter ce bruit infernal. Quand on coupe le moteur, que ça fait du bien d'entendre ... le silence !

Nous sommes allés chez le garagiste lundi dernier mais étant donné que c'est la période estivale, impossible de nous la prendre avant mardi prochain.

Et, en prime, nous avons un souci avec le démarreur qui, de temps en temps, ne fonctionne pas...

Je croise les doigts pour qu'elle soit réparée et surtout, pour que ça ne nous coute pas un bras.

Et c'est là que je me dis que j'ai été vraiment nulle de ne pas payer l'assurance annulation...

Nous quitterons l'hôtel le 10 et passerons chez la petite soeur de zhom dans la Drome pour être de retour le 12 chez nous.

Ce sera Paulette, ma voisine du 3ème, qui se chargera de sortir et rentrer Téléa. De le nourrir aussi.

Et ma fille passera tous les soirs pour lui faire des câlins et lui donner ses petites gourmandises.

Vous imaginez un peu le chemin que j'ai parcouru depuis que mon BB Chat sort comme un grand, en janvier plus précisément ?

Bon, je vais être très franche, je ne pars pas l'esprit tranquille. J'avais pris la décision égoïste de le laisser à l'appart' tout le temps de notre absence avec la visite de Paulette et de ma fille. Mais justement Paulette ma dit combien il serait malheureux d'être enfermé et après bien des questionnements intérieurs j'ai pris la décision de lui faire confiance. Reste plus qu'à espérer que je ne fais pas une grossière erreur.

Le scrap à présent.

Comme je le disais en titre aujourd'hui je vous propose une page.

Une page faite pour la fille de notre copinette Viviane et qui met à l'honneur sa fille Sandy que vous retrouverez ici

En voyant cette photo vous comprendrez bien que cette jeune femme est atteinte de cette saleté de maladie que nous craignons toutes, pour nous et ceux que l'on aime.

Mais c'est une jeune femme qui se bat courageusement et nous sommes toutes avec elle pour qu'elle remporte une victoire écrasante sur ce fléau.

Une page pour Diddy

Pour réaliser cette page j'ai utiliser une proposition faire sur le forum Passion Shabby dans le carnet de l'été.

Ca aura été ma seule vraie création du mois d'aout.

Nous venons d'avoir quelques gouttes de pluie. Pas de quoi nettoyer les crottes de chiens mais ça a fait baisser la température de qq degrés et j'arrive à trouver de l'air en faisant courant d'air. Ouf, peut-être que nous allons un peu mieux dormir...

Voilà mes amies il est temps que je vous rende votre liberté, j'ai été hyper bavarde aujourd'hui.

Je vous propose, à nouveau, deux photos faite par mon beau-frère (de la Drôme justement).

 

 

Savoie, vue sur un endroit appelé : le Clou et une colonie d'Armeries au pied du Taillefer en Queyras
Savoie, vue sur un endroit appelé : le Clou et une colonie d'Armeries au pied du Taillefer en Queyras

Savoie, vue sur un endroit appelé : le Clou et une colonie d'Armeries au pied du Taillefer en Queyras

Je vous souhaite, à toutes, une excellente semaine, moins chaude se serait bien, mais ensolleillée tout de même, juste ce qu'il faut.

Je vous retrouve dans quelques jours mais au cas ou vous ne repassiez pas par ici prochainement, je souhaite une bonne rentrée, au travail, à l'école et à tout le monde.

Je vous embrasse bien amicalement

 

Published by danie - dans scrap
commenter cet article
28 août 2016 7 28 /08 /août /2016 08:00

Bonjour à vous toutes,

A la veille de la reprise du boulot et de la rentrée des classes je vous propose de partager mes dernières lectures et j'espère que vous y trouverez l'envie de vous immerger dans l'un de ces livres.

Ce mois-ci nous commençons avec :

Juste une ombre par Giebel  Trhiller

Résumé :

Tu te croyais forte. Invincible. Installée sur ton piédestal, tu imaginais pouvoir régenter le monde.
Tu manipules ? Tu deviendras une proie.
Tu domines ? Tu deviendras une esclave.

Tu mènes une vie normale, banale, plutôt enviable. Tu as su t'imposer dans ce monde, y trouver ta place.
Et puis un jour...
Un jour, tu te retournes et tu vois une ombre derrière toi.
À partir de ce jour-là, elle te poursuit. Sans relâche.
Juste une ombre.
Sans visage, sans nom, sans mobile déclaré.
On te suit dans la rue, on ouvre ton courrier, on ferme tes fenêtres.
On t'observe jusque dans les moments les plus intimes.
Les flics te conseillent d'aller consulter un psychiatre. Tes amis s'écartent de toi.
Personne ne te comprend, personne ne peut t'aider. Tu es seule.

Ceux qui en parlent :

Amis lecteurs, vous qui vous apprêtez à découvrir ce roman, préparez-vous à vivre la nuit la plus longue de votre vie. Car une fois entamé ce thriller ne vous quittera plus.
Le prologue nous plonge directement au coeur de l'intrigue. Pas question de nous « promener » à travers de longues digressions, de longues introductions. Karine Giebel nous plonge au coeur même du cauchemar. Imaginez-vous, sortant d'une soirée, rejoignant votre voiture à quelques rues de là quand soudain, dans une rue déserte, vous entendez quelqu'un marcher derrière vous…. Des pas qui résonnent, qui vous suivent. Instinctivement, vous accélérez, vous vous retournez et vous distinguez une ombre. Une ombre qui vous suit. Juste une ombre. Vous accélérez encore le pas, votre coeur bat de plus en plus fort. Mais l'ombre est toujours là et vous poursuivra sans cesse.
L'usage de la première personne en introduction de ce récit a l'effet d'une bombe. Il nous fait entrer dans la peau du personnage, nous ressentons son angoisse au plus profond de nous-même. Nous nous mettons à la place de la « victime ». Cela ne fait que renforcer notre plongée en eaux troubles.
Par de petites phrases courtes mais directes, par une rythmique du texte, l'auteur nous plonge dans l'enfer de cette rencontre.

Karine Giebel maîtrise parfaitement ses personnages et son sujet. Elle est le maître du jeu. Elle ne laisse rien au hasard.
Ne vous laissez surtout pas effrayer par ses 600 pages. Ce roman va vous happer à un point tel que vous ne pourrez plus le lâcher. Tel une drogue, vous allez y être accro et ce jusqu'à la dernière page. Car ne vous y fiez pas, l'auteur sait y faire et vous tiendra en haleine jusqu'à ce que le livre soit refermé.
Avec ce roman paru aux Editions Fleuve Noir (Mars 2012) et plus récemment chez Pocket (Mai 2013), Karine Giebel a été deux fois lauréate. Elle a remporté le Prix Marseillais du polar le 29 septembre 2012 ainsi que le Prix POLAR 2012 du Meilleur Roman Français au Festival de Cognac en Octobre.
Adepte de longue date des polars scandinaves, et anglo-saxons, je n'ai découvert que très récemment l'univers des polars francophones. Une lacune que je me devais de combler. Avec Karine Giebel, je ne me suis pas trompée et j'ai hâte de découvrir ses autres romans dont son dernier opus, Purgatoire des Innocents, qui vient de paraître chez Fleuve Noir (Mai 2013).

Quant à moi :

Waouhh quel livre ! Je ne peux pas en dire plus que la critique ci-dessus, ce livre est parfait mais très flippant c'est le moins que l'on puisse dire. Je l'ai lu, non pas d'une traite car il fait quand même 500 pages mais j'y suis retournée, encore et encore jusqu'à le terminer, une nuit, à 3h du matin. Je voulais connaitre la chute, absolument. Je ne me rappelle pas avoir déjà lu un livre de cet auteur mais une chose est certaine je vais demander les autres auprès de ma médiathèque ! Si vous avez le coeur bien accroché, si vous aimez le suspens, l'angoisse, je vous recommande chaudement cette lecture.

 

Le Gang des dentiers fait sauter la banque par Ingelman-Sundberg Humour

Résumé :

Märtha et ses acolytes ne sont pas là pour jouer, ils veulent rafler la mise. Leurs atouts : des dentiers sauteurs, des fauteuils turbocompressés et l'innoncence de leur âge vénérable. En prime : le butin d'un casse de bijouterie grâce aux déambulateurs qui font d'excellents pièges à chiens convoyeurs de diamants volés.
Les jeux sont faits. Riche à millions, le gang rentre en Suède pour une retraite dorée et une redistribution façon Robin des Bois du 3e âge.
Mais la roue tourne : les diamants sont perdus, l'argent a disparu, et une bande de bikers pourrait bien finir de les mettre sur la paille...

Ceux qui en parlent :

C'est drôle, frais et ça reprend les mêmes ingrédients que dans le premier livre mettant en scène notre groupe de petits vieux déjantés, mais j'ai aimé ça. J'ai aimé pouvoir retrouver une valeur sûre qui m'avait beaucoup fait sourire lors de la découverte de cet improbable gang.
Je ne saurais dire si je les aime tous parce qu'ils ont une envie de vivre que j'aimerais avoir à leur âge ou pour le goût du risque qui les anime et que je n'ai absolument pas, ou encore parce qu'à eux tous ils me rappellent des proches formidables que j'ai connus et qui me manquent beaucoup aujourd'hui. En bref je les apprécie tous, personnages de fiction qu'ils sont, et plus globalement je suis contente que l'auteure nous propose des livres de ce genre qui font du bien à mon moral.

Quant à moi :

Un livre sympa mais j'espérais plus je dois l'avouer. Ce qui n'empêche que ça reste une bonne lecture, tout a fait improbable car nous sommes dans une fable comme je vous en ai déjà proposé. J'ai souri faute d'avoir vraiment ri mais ces personnages sont très attachants et l'on peut se prendre à rêver que l'on aura une vieillesse aussi bien occupée,enfin,pas dans le même registre car ce sont tout de même des cambrioleurs même si leurs intentions sont louables !

 

 

Le Siècle, tome 1 : La chute des géants par Follett Roman historique

Résumé :

En 1911, les grandes puissances vivent leurs derniers instants d’insouciance. Bientôt la guerre va déferler sur le monde...

Cinq familles - américaine, russe, allemande, anglaise et galloise - vont se croiser, s’aimer, se déchirer, au rythme des bouleversements de l’Histoire: la Première Guerre mondiale et la Révolution russe.

Ceux qui en parlent :

Nous voyageons des mines galloises aux préparatifs et déroulement de la révolution russe, souffrons dans les tranchées de la Somme, côtoyons nombre de personnages historiques, de l'Europe aux Etats - unis....
Espions, rivalités, passions, intrigues, trahisons, jeux politiques.....tous les sentiments sont explorés avec talent, profondeur d'analyse et rigueur même si le romanesque l'emporte parfois.....l'amour et le drame côtoient la politique. Les sujets sont bien documentés, on sent que l'auteur a travaillé longuement , de la condition de la femme à la condition ouvrière et à la lutte des classes, de l'aristocratie et ses privilèges au quotidien du peuple.....la politique internationale est décryptée avec intelligence et clarté. L'amour, la haine, la rage , l'espoir, nous font vibrer et l'auteur met à jour certaines réalités historiques , oú la petite histoire se mêle à la grande.....Quel bonheur de lecture ces 1000 pages,quel souffle! je vais de ce pas commencer le deuxième tome....

Quant à moi :

Avant d'attaquer ce pavé de 998 pages je en connaissais pas Ken Follett. C'est ma kiné qui me l'a fait découvrir et même si j'émets quelques réserves je suis heureuse d'avoir pu me plonger dans une lecture "différente"

Le résumé ci-dessus résume assez bien ce que l'on découvre tout au long de ces aventures et c'est fort interessant.

Comme à chaque fois que je me plonge dans un roman historique j'y découvre beaucoup d'évènements dont j'ai entendu parlé sans pour autant les approfondir et c'est donc toujours positif. Cependant je fais une petite réverse quand à ces trois livres, car oui, il y en a encore deux autres qui vont relater la guerre de 1940 et le dernier nous amène jusqu'à l'arrivé d'Obama, il me reste donc 2000 pages à lire et ça ne se fait pas en 5 mn...Oui, donc je disais, ma petite réserve vient du fait que justement c'est un peu long, un peu écrasant, qu'il y a, pour moi, un peu trop de détails et surtout, je trouve que les personnages fictifs mis en scène en font "trop". Trop jeunes pour participer si activement à la guerre et aux décisions finales, trop beaux, trop riches, trop pauvres. Oui, voilà mon bémol. Cependant ces réserves ne doivent pas pour autant vous rebuter. Ma kiné, par exemple, a adoré ces trois livres.

Pour l'instant je vais me plonger dans d'autres récits car je dois participer à un club de lecture regroupant plusieurs médiathèques. Je vous raconterais donc la suite dans... pas mal de temps !

 

 

Une odeur de gingembre par Wynd Roman - littérature anglaise

Résumé :En 1903, Mary Mackenzie embarque pour la Chine où elle doit épouser Richard Collingsworth, l'attaché militaire britannique auquel elle a été promise. Fascinée par la vie de Pékin au lendemain de la Révolte des Boxers, Mary affiche une curiosité d'esprit rapidement désapprouvée par la communauté des Européens. Une liaison avec un officier japonais dont elle attend un enfant la mettra définitivement au ban de la société. Rejetée par son mari, Mary fuira au Japon dans des conditions dramatiques. À travers son journal intime, entrecoupé des lettres qu'elle adresse à sa mère restée au pays ou à sa meilleure amie, l'on découvre le passionnant récit de sa survie dans une culture totalement étrangère, à laquelle elle réussira à s'intégrer grâce à son courage et à son intelligence

Ceux qui en parlent :

Mary semble bien naïve quand nous faisons sa connaissance au début du roman sur un bateau qui l'emmène, jeune écossaise de 18 ans, jusqu'en Chine pour aller rejoindre son futur époux.
Et lorsque nous refermons le livre, quelques 450 pages plus tard, c'est une femme de presque 60 ans que nous quitterons.
Entre les deux, nous aurons accompagné cette jeune fille, cette femme, cette mère, cette épouse, cette amante, cette femme qui aurait pu se briser des dizaines de fois, mais qui continue à tenir bon malgré une vie chaotique.
J'ai beaucoup aimé cette héroïne hors norme, une jeune fille qui a vécu très protégée et qui se retrouve projeté dans un univers à mille lieux de sa petite vie, elle va devoir affronter un pays (la Chine et plus tard le Japon) où rien ne semble facile, où les femmes et en particulier les étrangères n'ont pas vraiment leur place et pourtant, Mary va tenter de s'adapter, d'apprendre à connaître les gens, la culture, la langue.
Cette femme volontaire fera des choix durant toute sa vie et ces derniers lui feront dégringoler l'échelle sociale de façon inéluctable, mais rien ne semble pouvoir la détruire, on a l'impression qu'à chaque claque qu'elle se prend, elle se relève et marche droit devant, sans bien savoir où tout ceci va la mener, mais elle y va, toujours droite dans ses bottes.
Ces sont ses mots que nous lisons, que ce soit son journal intime ou les lettres qu'elle envoie à sa mère ou à une amie, et cela nous permet d'approcher cette femme de façon encore plus intime.

Quant à moi :

Je n'ai pas grand chose à ajouter au commentaire ci-dessus sauf que j'aurais aimé qu'il y ai plus de fougue, plus de passions amoureuses au cours de ce récit. Ce livre est très bien écrit et si tous les sentiments, que j'aurais aimé y trouver, n'y sont pas c'est aussi parce que cela se passe à une époque ou il n'était pas de bons tons de les exprimer. C'est du moins ce que je me dis. Je suis certaine que si vous choisissez cette lecture vous ne serez pas déçues mais il vous faudra bien rester dans l'esprit du siècle dernier, dans des pays qui ne sont pas le notre, ou la femme n'y tenait pas la même place et où l'on vivait ses passions en silence.

 

Vous avez ici un très large panel de styles et de quoi plaire à chacune je pense.

J'aime bien passer d'un genre à l'autre comme ça chaque roman trouve sa petite place dans mon cerveau bien encombré.

Je vous souhaite une bonne lecture et un très bon WE à toutes.

Je vous embrasse et on se retrouve dans 2 semaines pour d'autres lectures

Published by danie - dans Si on lisait
commenter cet article
21 août 2016 7 21 /08 /août /2016 13:25

Bonjour les filles !

Vous savez toutes que je fais de nombreuses cartes

Et que ces cartes, une fois que je vous ai souhaité vos anniv',

Partent pour diverses associations.

Je vous note ci-dessous les adresses de ces associations auxquelles vous pouvez transmettre vos cartes afin de les aider dans leurs futurs marchés de Noël.

Pomme Cannelle :

une de leur marraine est :

Brigitte DEDUYTSCHE
84 Rue de l'hoirie
38340 VOREPPE

Siège social où vous pouvez aussi faire vos envois :

Pomme Cannelle

86 rue du Maréchal Juin

85000 La Roche s/ Yon

.

Association Le Sens du Partage

1 rue des Fauvettes
34 430 SAINT JEAN DE VEDAS

Des Mains pour le souffle

Stéphanie PENTAK

46 rue St Agnan

60250 HONDAINVILLE

Il y a aussi Cath Baussand qui nous sollicite pour une association pour les enfants de Calcutta

et bien sur, notre cause commune

Le rêve d' Adam

dont vous trouverez les actions menées par notre amie Chantal et à laquelle je me joins tous les ans comme bon nombre d'entre vous.

Chantal est en train de préparer ses cartes et nous comptons sur vous pour y faire honneur.

 

 

 

 

Alors si vous avez envie de participer, de faire des cartes pour ces asso, y'a plus qu'à !

Et si vous souhaitez acheter des cartes auprès de Chantal se sera en septembre- octobre je pense.

 

La semaine prochaine nous devons avoir nos petits enfants (les tout petits) mais voilà que notre voiture est en panne. Pourvu que ce ne soit pas trop grave et que l'on puisse nous dépanner rapidement...

Je vous embrasse toutes et vous dis à tout bientôt.

Published by danie - dans Mon blabla
commenter cet article
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 08:06

Bonjour à vous toutes.

J'espère que vous avez la forme en ce début de WE. L'été est vraiment très entamé voire presque terminé. Il nous reste à espérer que l'arrière saison sera plus ensoleillée, du moins, pour notre région.

Aujourd'hui je vais vous présenter la page que j'ai faite en mettant en scène mes petits loulous, Gabriel et Ornella

avec le forum Love Shabby Chic

D'un peu plus près vous y verrez que le napperon a été entièrement embossé à chaud tout comme les feuillages verts

Gabriel et Ornella sont venus passer 3 jours chez nous et nous en avons, tous les quatre, bien profiter de ces moments partagés. Ils reviendront vendredi prochain pour une journée jeux et aurons BB Armand le samedi soir, toute la nuit et le lendemain. Une première pour lui et nous de l'avoir à dormir à la maison. J'ai hâte d'être à la fin de semaine prochaine.

Et, puisque nous sommes dans les pages je vous propose un petit coup d'oeil sur d'autres que j'ai faites il y a pas mal de temps et qui sont installées dans ma pièce à scrap et chambre de Téléa.

 

Ce sera tout pour aujourd'hui et je vais vous laisser en vous souhaiter un très beau WE d'aout,

Aujourd'hui je ne vous met pas une photo de mon zhom mais une qui me vient de mon beau-frère qui habite la Drôme (le monsieur qui a fait les cartes pop up que je vous ai montré en janvier). Son épouse (la petite soeur de zhom) et lui sont de grands randonneurs et il a accepté que je publie certaines de ses photos que je trouve absolument sublimes.

Je vous en offre deux qui proviennent de leur balade dans le Queyras au cours du mois de juillet.

Et je vous retrouve dans quelques jours si vous en avez envie

Et vous embrasse bien amicalement.

Voir les commentaires

Published by danie - dans scrap
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Danie
  • Le blog de Danie
  • : Pour vous qui venez me visiter, j'ouvre toutes grandes les portes de mon jardin secret ! bonne visite....
  • Contact

mes boutiques

 

 SCRAPO 150[1]

scrapmalin

 

 wsb 259x95 banni$C3$A9re[1]

 

 

  logo[1]

 logo

 

Recherche

Les Défis mensuels chez

card and stamps addicts 

  header article tmpphpV6g7xb[1]

 

passion shabby   

 

 

52498310.jpg

 

 Steampuck scrap

 

  scrapr12[1]

i logo creablabla forum

  37816502_q.jpg

 

 

 

   

 

 

Blogs préférès-suite

http://scrapetfils.canalblog.com/

http://scrapitou.blogspot.fr/

http://scrapfolledingue.canalblog.com/

http://bouquet2dentelle.canalblog.com/

http://scrap-adrigane-athena.over-blog.com

http://petitapetitongrandit.eklablog.com

http://leblogdecath.canalblog.com

http://nanouchantal78440.spaces.live.com.over-blog.com

http://chipounettenet.canalblog.com

http://scrap2cricri.canalblog.com

http://ptitslutinsetcie.canalblog.com

http://claudraypassions.canalblog.com

http://creasdeclaudine.canalblog.com

http://scraplavautin.canalblog.com

http://dansonslascrapucine.over-blog.com

http://labulledefibul.wordpress.com

http://lescartesdeflo.blogspot.fr

http://cartes-en-scrapbooking.com

http://fmere.canalblog.com

http://framboise8367.canalblog.com

http://francoiset.canalblog.com

http://espritscreatif.canalblog.com

http://ideesdeginiena.canalblog.com

http://lesmainsbaladeuses.fr

http://isa78scrap-attitude.eklablog.net

http://bibikafeine.canalblog.com

http://bouquet2dentelle.canalblog.com

http://www.alittlemarket.com/boutique/ip9-303842.html

http://scrappassionsjo.canalblog.com

http://universdekaro.canalblog.com

http://lamanuelle.canalblog.com

http://lilasdeco.canalblog.com

http://creaaddict1.canalblog.com

http://jardindemady.canalblog.com

http://labrodeuseduruban.eklablog.com

http://mamievine.canalblog.com

http://mcl12scrap.canalblog.com

http://marinescrap.canalblog.com

http://lamurebrode.over-blog.com

http://papelicos.over-blog.com

http://mimijacq.canalblog.com

http://chezmiou@free.fr

http://nathalie81scrap.canalblog.com

http://lemondeenchantedemariposa.over-blog.com

http://pepsy-scrap.over-blog.com

http://scrapitchoune57.canalblog.com

http://reneessance.canalblog.com

http://latourdencre.canalblog.com

http://sandrinevachon.canalblog.com

http://sandy21.over-blog.com

http://leblogdesof.over-blog.com

http://labrodeuseduruban.eklablog.com

scrapclv.canalblog.com/

http://sophiecreas.canalblog.com

http://scrapmamette.canalblog.com

http://scrapisfun.canalblog.com

http://veroblabla.31.over-blog.com

http://www.wilwarine.be

http://winie166etandre.canalblog.com

http://athosmohican.canalblog.com/

 

Pages